AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en octobre 2017, l'automne est présent pour des températures entre 7°C et 18°C.
Le groupe Créatures étant en surnombre, merci de privilégier les autres groupes.
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures par ici

Partagez | 
 

 I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Mar 10 Mar - 17:25





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Une petite promenade sous le soleil couchant, ce n'était pas agréable ? Pas vraiment pour être franc. Pas pour moi en tout cas. C'était chiant et ça servait à rien. A quoi bon sortir pour marcher un moment sans parler à personne, sans rien faire. Certains diront que c'est bon pour le corps de sortir, que c'est bien de marcher un peu, qu'il faut profiter des choses simples. Mais fermez là sérieux. Moi, il me fallait plus pour m'occuper, pour m'amuser. J'avais une patience d'un millénaire alors forcément, je n'étais pas de ceux qui aiment profiter des dernières lueurs du soleil à marcher tranquillement. Il me fallait un peu plus d'action et surtout, il me fallait des gens. Je détestais la solitude, j'en étais conscient. Je préférais encore avoir au moins une personne qui me haïsse plutôt que de n'avoir personne autour de moi. Un peu comme avec Robin tiens. Pourtant, je n'avais rien de mieux à faire en ce moment. Les murmures parlent d'une guerre à venir, ils parlent d'ennemis et de dangerosité. Mais expliquez moi alors comment peut-on se faire si chier ? Et je ne pouvais aller embêter personne, pas tout de suite du moins, même si j'aurais aimé aller voir mon cher petit loup. Il avait besoin de moi, mais il se méfiait bien trop et ce n'était pas bon pour moi, pour ce que j'avais prévu. Je l'avais mal jugé et j'en payais le prix. Parfois, je pensais que j'aurais mieux fait de choisir quelqu'un d'autre. J'aurais pu profiter d'une situation plus simple. Bien que j'aimais les défis et que Nathanel en représentait un en quelque sorte. Enfin bref, je préférais me promener dans les rues plutôt que de rester chez moi à attendre et voir les heures défiler. Bientôt, il y aurait ce bal où je pourrais enfin m'amuser un peu. Est-ce que Nate allait venir ? Et Thomas ? Je l'espérais. Et Robin ? Ça pourrait être drôle. Et Faith ? Si elle vient, il  me faudra commencer à devenir plus insistant auprès d'elle. Au moins, cette promenade me permettait de réfléchir un peu.

J'observais les passants quelques fois, commençant un peu à avoir faim. Qui pourrait être mon repas ? Je ne comptais pas tuer, pas ce soir. Nan, j'avais pas envie. Mais j'avais soif, du moins je commençais et j'avais besoin de boire. Pourtant, les personnes que je croisais ne m'avaient pas l'air appétissant. Pas comme certaines personnes qui devaient être délicieux à mon avis mais auxquelles je ne pouvais pas toucher. Quel gâchis. Recherchant ma future proie, mes yeux se posèrent soudain vers une silhouette que je ne connaissais que trop bien. Il était un peu plus petit que moi, un peu plus jeune aussi, mais sa condition physique était excellente pour son âge et il avait des yeux à se damner. Un sourire malsain s'étira sur mon visage alors que j'apercevais mon cher petit loup. Je m'avançais à pas rapides, sans utiliser de mes dons surnaturels avant d'arriver face à lui et d'appuyer sur son épaule pour le tourner vers moi. " Mon cher Nate, ça fait un moment n'est-ce pas ? " Quelque chose n'allait pas. Je l'observais rapidement, maintenant qu'il était de face et quelque chose me semblait étrange. Il y avait quelque chose d'anormal chez mon loup. Je fronçais les sourcils, attrapait son bras et usait cette fois de ma vitesse hors du commun pour l'amener dans une impasse sombre et le plaquer contre un mur. Personne ne se risquait à faire attention à ce genre d'endroit.

Posant mes mains de part et d'autre de son visage, je le fixais dans les yeux sans ciller. Son regard n'était pas le même. Je n'y voyais pas cette candeur, cette naïveté et ce courage qu'il possédait d'habitude. Certes, il avait toujours ces yeux magnifiques, mais j'y voyais une lueur malsaine et de la colère. Oh je ne pouvais nier que cet air donnait à mon Nate un sex-appeal alléchant, mais le problème c'est qu'il n'était plus le même. Ce n'était pas lui, ce ne pouvait pas être lui. Je l'avais tellement observé que je pourrais le reconnaître aux premiers coup d’œils, même si la ressemblance ici était flagrante. Je fronçais un peu plus les sourcils et continuait de soutenir son regard, me voulant menaçant dans mon regard et ma voix. " Qui es-tu ? N'essaie pas de me berner, je saurais reconnaître Nathanel entre milles. Tu lui ressembles beaucoup, mais tu n'es pas lui alors, qui es-tu ? " Il ne pouvait pas me mentir, je pouvais entendre les battements de son cœur et ses yeux ne pouvaient que le trahir. Ce n'était pas Nate, mais vu la ressemblance, j'avais peur de découvrir une vérité que je n'aurais jamais envisagé. Mais après tout, ce pouvait être plausible. Nate avait été adopté, personne n'a jamais dit qu'il aurait pu avoir un jumeau. Pourtant, je l'aurais remarqué avant si ça avait été le cas. Je le dévisageais, sans gêne, sans retenu, appréciant malgré tout ce physique si similaire à mon loup. " Pourquoi tu lui ressembles autant ? Ne cherche pas à me mentir où je t'arrache le cœur sans hésiter. " Et j'en étais capable, il ne serait pas le premier ni le dernier.





Dernière édition par Floki Baslaug le Sam 14 Mar - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Mar 10 Mar - 18:45





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Aujourd’hui était peut-être une journée de cours, ou peut-être non, et je m’en foutais. Je pense que c’est une journée de cours, puisque ce merdeux de vampire avec qui je dois cohabitait dans la famille d’accueil ne me suis pas à la trace. Ou peut-être qu’il le fait parce qu’il a peur que je me fasse attaquer. Ou tout simplement il a compris que je n’avais pas besoin de lui. Dans tous les cas, il n’était pas à me côté et je me sentais mieux. C’est vrai quoi ! Ce gars-là, ne fait que de me coller. Il s’est trompé de nature. Il aurait dû être un toutou-garou. Mais peut-être que je devrais voir les bons côtés des choses : avoir un vampire à ces côtés peut être bénéfique. Mon cul ! je préfère encore me débrouiller tout seul. Enfin bref, aujourd’hui, je voulais faire un tour en ville pour chasser mon ennui. Donc je comptais faire des conneries. Ça ne change pas de d’habitude vous me direz. Et puis en même temps, si ça pouvait me faire virer de cette famille de malade ça m’arrangerait. Je devrais fuguer. Mais avec ce con de vampire, il me retrouva facilement. Il serait de me rechercher dans toutes les villes, dans toutes les forêts juste pour que j’ai une famille. Il est vraiment con parfois. Non il l’est tout le temps, mais le pauvre, il ne le sait pas. Je commençai à enter dans la première boutique que je vis. Mais j’aurai pas dû. Ou peut-être que si. J’en apprenais plus sur cette ville. On pourrait croire que c’était une boutique de sorcellerie. N’allez pas me dire qu’il y a aussi des sourcières dans cette ville. Mais je piquai quand même un truc, peut-être que ça peut servir, peut-être pas. Ça ressemblait à un médaillon. Mais il est trop moche pour que je le porte. Enfin je sortis du magasin et après avoir fait quelques pas, quelqu’un me rentra dedans.

J’étais prêt à lui sortit une phrase saignante mais en relevant la tête, je reconnu cette personne. Enfin, je le connaissais mais lui non. C’était un peu le petit copain de mon sosie. Peut-être que techniquement, il est mon jumeau, mais je ne le considère pas comme tel. Au contraire, je le hais trop. Il a réussi à avoir une vie parfaite, ce fumier. J’attends d’élaborer un plan parfait pour lui pourrir la vie et tant qu’à faire, me la approprier. Je me mis à faire semblant d’avoir légèrement peur. Mais expliquez-moi comment on peut avoir peur de cet homme terriblement hot. Après mon sosie est très faible, et à peur de tout. Et moi, de rien. Et j’ai cette tendance à montrer à tout le monde que j’ai peur de rien. Donc en faisant semblant d’être effrayé, je ne pus lui répondre. Mais dans son expression, on pouvait croire qu’il cogitait. Mon dieu mais mon gars, tu es tellement magnifique que je voudrais te voire cogiter toute ta vie. Qui doit être longue, si j’ai bien compris. Puis soudain, je me retrouvai coller au mur dans une ruelle.

Je pourrais presque aimer que ce vampire me colle souvent contre un mur. Mais je devrais arrêter de m’imaginer des scènes sado comme ça, c’était sérieux en ce moment. Il a trouvé. Il a deviné que je n’étais pas mon sosie. Soit je joue très mal, soit il est très fort. Mais je ne doute pas de mes capacités d’acteur. Mais j’avoue que ça fait juste un bout de temps que je l’observe, ce sosie, et il m’en aurait fallu plus pour lui prendre sa place à merveille. D’ailleurs, ce vampire, Floki d’après mes souvenirs, je comptais le séduire mais une fois mon sosie disparut. Et comme mon plan n’est pas encore prêt, je n’ai pas pu le rencontrer plus tôt. Donc là mon cher Floki, tu viens un peu en avance. Mais plus besoin de faire semblant du coup. Il ne voulait pas que je lui mente au risque de me faire arracher le cœur. Il est très drôle, mais c’est vrai qu’il ne me connait pas, je n’ai pas peur de mourir. Je me mis à plonger mon regard dans le sien, puis je fis un sourire fier, ça fait souvent craquer les personnes. Peut-être qu’il détendra son slip. « Je m’appelle Gabriel. Et je ne sais pas qui est ce Nate. Je sais juste qu’il me ressemble. » Et c’était vrai. J’aimais pas du tout l’hypothèse qu’il soit mon frère jumeau. Je ne voulais surtout pas de lui dans ma vie, qui est déjà assez merdique comme ça. Puisqu’il n’y avait plus à mentir, plus à faire semblant, je vais pouvoir avoir ce vampire avec mon charme naturel. Qui fait craquer tout le monde. « Je suis loin d’être comme lui, et si tu veux jouer, je te promet que tu ne t’ennuiera pas. » Et moi non plus et tant mieux, il vient pile à temps. J’avais peur de trop m’ennuyer en ce moment. En observant mon sosie, j’étais tombé sur une scène entre lui et Floki, ou Floki essayer de rassurer Nate sur le fait qu’il soit un loup-garou mais cette tapette ne faisait pas du tout confiance en Floki. Donc j’avais pu en apprendre un peu plus sur Floki. Bon avec Nate, il est séducteur, mais la façon dont il avait commencé à me parler la toute première fois, sentait qu’il aimait jouer. Et je comptais bien jouer avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Mar 10 Mar - 19:12





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Celle-là, je ne l'aurais jamais vu venir. Je m'étais renseigné pourtant. J'avais cherché les origines de Nate. Je n'avais pas trouvé exactement ses parents, mais j'avais découvert leur nature ou au moins celle d'un des deux. J'avais découvert que Nate avait le gêne et je m'étais renseigné sur sa famille. Pour être franc, je n'avais pas cherché à en savoir plus sur les parents biologiques, mais j'aurais mieux fait. Ça m'aurait évité ce genre de surprise. J'adorais les surprises, s'il s'agissait d'une fête surprise ou quelque chose comme ça. En revanche, les surprise qui me faisait perdre le contrôle sur une situation, il y en avait un peu trop ces temps-ci et ça me plaisait de moins en moins. Je me renseignerais plus tout à l'heure, quand je partirais. Cependant, je ne pouvais pas me tromper. Ils étaient trop identiques, ils étaient trop semblables et ils vivaient au même endroit. Des jumeaux. Sérieux, cette ville agit sur la fertilité ou quoi ? Après les jumeaux Lancaster, voilà que je découvre les jumeaux... Les jumeaux quoi ? C'était encore un truc à chercher pour plus tard. Nate le savait-il ? Comment n'avaient-ils pas pu se croiser jusque là ? La vie est parfois tellement ironique et joueuse, mais ça j'étais bien d'accord pour le croire. Je connaissais Nate. Par cœur. Je m'étais renseigné sur lui. Je savais qu'il avait des problèmes à contrôler sa colère, mais je savais aussi qu'il n'aimait pas faire de mal à une mouche. Il avait ce côté doux et naïf qui le rendait tellement attirant et qui me poussait à désirer le voir se dévergonder sous mes yeux. Je connaissais toute sa vie. En revanche, ce jeune homme face à moi, je ne le connaissais pas. Il était aussi beau que lui, d'une beauté différente pourtant. Ce que je voyais en lui, c'est une malice et une colère tentatrice. Si je voulais voir Nate se dévergonder, je serais ravi de le voir se soumettre et me supplier pour sa part. Du moins, si j'apprenais à le connaître mieux. Je n'étais pas forcément du genre vieux jeux, mais je n'aimais pas avoir à faire à n'importe qui.

Je continuais de le fixer, l'empêchant de s'enfuir par n'importe quel côté. Notre proximité actuelle n'était pas mon premier souci, j'avais mieux à faire pour le moment. J'observais ses lèvres se relever en un sourire qui se voulait fier, un sourire que jamais je n'ai vu sur le visage de Nate. Ils étaient bel et bien différents. Gabriel donc. Gabriel comment ? Il n'avait pas besoin de me le dire, je le découvrirais à l'instant où j'en apprendrais plus sur lui. Maintenant que je le connaissais, il entrait aussi dans mon tableau et j'aimais avoir toutes les pièces à l'intérieur. Je me reculais légèrement, retirant mes bras de contre le mur, mais ne le quittant pas des yeux un seul moment. Il avait donc déjà vu Nate, même s'il ne le connaissait pas. Et Nate, il l'avait vu ? En tout cas, ce Gabriel devait forcément avoir fait le même lien que moi. Quand on a un sosie aussi identique que ça, il ne peut y avoir qu'une évidence bien qu'elle doit être dure a accepter. Je haussais un sourcils en entendant la suite. Si je voulais jouer ? En effet, il ne ressemblait pas à Nate, mais il était le même physiquement. De plus, il devait être un loup garou lui aussi, mais avait-il déclenché son gêne ou non ? Je le fixais, impassible pendant un moment avant de finalement détendre mes traits et d'afficher un sourire légèrement amusé.

" Gabriel donc, qu'est-ce que tu sais sur Nathanel et qu'est-ce que tu sais sur moi exactement ? " Il n'avait pas semblé étonné de me voir et il ne semblait pas se demander qui j'étais, il devait donc forcément me connaître, mais je ne savais pas comment. " J'admet que tu ne lui ressembles pas. Pour quiconque, ça ne devrait pas paraître évident, mais j'ai bien trop observé Nate pour le confondre avec un autre. Même avec toi. " Je l'observais de la tête au pied, d'un air intéressé et absent à la fois. " Mais dis-moi, t'es du genre à aimer les promenades au clair de lune toi aussi ? " S'il était un loup il comprendrait et sinon, il me trouverait simplement fou. Je ne semblais pas lui faire peur, pas comme avec Nate. Mais Nate connaissait ma nature et il était perdu dans tout ça. Lui semblait en savoir beaucoup et c'était ce qui m'intriguait. Bien sûr, j'étais aussi intrigué de découvrir un autre garçon aussi mignon mais encore moins domptable. Quoiqu'il en soit, s'il aimait jouer, il allait être servi. Je m'ennuyais tout à l'heure, pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour m'amuser un peu et découvrir en même temps cette nouvelle pièce de mon tableau ? " Prouve le moi. Tu m'as dit que je ne m'ennuierais pas avec toi, n'est-ce pas ? Alors vas-y, prouve le moi. "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Mar 10 Mar - 23:40





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Je n’arrivais pas à croire que mon sosie repoussait se magnifique vampire. Je m’éprise tout le monde, même moi de temps en temps. Mais cet homme … Impossible de le méprise. Mais faire semblant je peux. Juste pour ne pas qu’il sache que je peux être différent avec lui. J’aimerai quand même savoir comment il fait ? Floki ne me rendrait pas faible, mais, je pourrais céder à certain truc, ce que je n’aime pas parce que je suis quelqu’un qui aime aussi le contrôle. Je ne suis jamais en colère. Enfin pas physiquement. Pas du tout d’ailleurs, si quelqu’un me dit un truc que je n’aime pas, il va juste figurer dans ma liste de personnes à qui je dois pourrir la vie. Mais par exemple, si Floki me disait un truc que je n’aime pas, je ne me vois pas lui pourrir la vie. Peut-être qu’il se pourrait que je ne sois pas totalement moi-même ou qu’il me changerait en sa présence. Mais pour le moment, je comptais faire semblant.  

Je ne détournai pas son regard. Je n’avais pas peur de lui, il ne m’intimidait pas. Il pouvait être sexy et imposant, me dominer aussi, mais je ne lui montrerai pas que je pouvais me soumettre à lui. Je suis trop têtu et sur de moi pour montrer une différence de force. On ne fait clairement pas la même taille. Physique, il est plus grand et plus fort, mais niveau caractère, je suis sûr que je le bat. Il voulait savoir qui j’étais car il a vite deviné que je n’étais pas Nate, mon sosie. Impossible de lui mentir. Et pourquoi faire ? Je voulais que Floki sache qui je suis vraiment, et non un petit minet avec qui il peut vite s’ennuyer. Je veux qu’il sache que je suis d’être comme les autres. Que même si je le veux, je ferais en sorte de le rejeter. Je connais la technique de l’élastique. Plus on tire, plus ça revient en force. Ça sera la même chose avec Floki. Plus je l’éloignerai en montrant du mystère, plus il viendra à moi et délaissera mon sosie. Inutile de le dire, je sais que je suis un génie. Donc je m’étais présenté et lui avait dit ce que je savais. Que Nate me ressemblait. J’étais sûr qu’il n’était pas mon frère jumeau. Enfin, j’avais ce doute et ce sentiment qui me disait le contraire. Mais je ne le considérai jamais comme tel.

Je gardai mon sourire fier. Mon plan marchait. Floki est bien curieux et plus il se posera de questions sur moi, plus il viendra à moi. Et comme je suis un gamin perturbé, il va faire comme Ethan, vouloir me guérir, me « réparer » et ça ne marchera pas. Mais pendant qu’il essayera, je profiterai de la vie. Chose qui ne m’arrivait presque jamais. « Je sais que tu veux mon sosie mais que lui est trop une tapette pour se laisser aller. » Je ne voulais pas trop en dire, être un mystère attire toujours quelqu’un, car il y a la curiosité, on veut résoudre ce puzzle. Seulement parfois je ne pouvais pas fournir de pièce car j’en avais pas. Je fus soulagé de savoir qu’à ses yeux, j’étais loin d’être comme mon sosie. Je ne comptais en rien lui ressemblait. Malheureusement, on se ressemble physiquement, et je me trouve trop beau pour vouloir le changer. Pour ça, j’allais devoir faire avec. Ensuite, il me demanda en quelque sorte si je me transformer aussi en loup. « Et ouais. » Ce qui était amusant, c’est qu’il savait tout de mon sosie mais rien de moi. Et je sais que Nate aussi est un loup, on a le même âge, on se ressemble, donc on est forcément jumeau. Mais j’ai grandis sans lui pendant dix-sept ans, je ne peux pas le considérer comme mon frère du jour au lendemain surtout que de l’autre côté, je rejette Ethan. Pas la suite, il me demanda de lui prouver si j’étais distrayant. Enfin, je ne suis pas un numéro de cirque, mais je sais que lui et moi pouvons bien nous amuser. « Es-tu en train de me proposer que tu vas être mon jouet ? » Pour moi, ne pas m’ennuyer en présence de quelqu’un c’est l’embêter, pour certain, jouer avec leur nerf, car ils peuvent vite s’énervé. Pour le cas de ce vampire, j’avais juste envie de le chercher, mais pas de l’énerve, il fallait qu’il tombe dans mes bras, pas dans la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Mer 11 Mar - 16:13





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Devrais-je l'intégrer dans mon tableau ? C'était ce que je comptais découvrir. Devrais-je ajouter un nouveau loup, le jumeau de mon loup. D'un côté, ça pouvait poser problème. Nate ne le connaissait pas et je ne savais pas quelle réaction il pourrait avoir en le rencontrant. D'autant que lui semblait avoir au moins vu son frère mais ne s'était pas intéressé à aller lui parler. Autrement dit, toute cette histoire me semblait louche. Mais deux loups de mon côté, ce n'était pas rien. Bon, il y avait le risque d'être mordu. Ça ne pouvait pas me tuer, mais c'était loin d'être agréable. Seulement, le moment venu, je serais peut-être rassuré d'avoir deux loups avec moi. Pour savoir ce que je devrais faire de lui, il fallait que j'en apprenne plus sur lui. Seulement, il semblait ne pas vouloir se révéler. Il aimait le mystère, il aimait l'entretenir et ça n'attisait que plus encore ma curiosité. Peut-être qu'il jouait déjà avec moi. Peu importe, j'avais besoin de le connaître un peu plus. Depuis peu, j'avais commencé à mettre un scénario en place. Un scénario pour moi. Seulement, il y avait de plus en plus d'éléments perturbateurs. Tout n'allait pas comme je le voulais et ça ne me plaisait pas, mais le défi que ça représentait m'excitait un tantinet. Il me suffisait de maîtriser ces éléments avant qu'ils ne ruinent mes plans, tout simplement. J'étais Floki, l'originel imprévisible. Je n'allais pas me laisser avoir par des événements imprévus. J'en étais le maître.

Mon sourcil se haussa à l'entente du mot tapette alors que ce garçon parlait de son propre frère. J'avais au moins compris qu'il n'aimait pas Nate, autrement il ne parlerait pas de lui avec autant de haine dans le regard et la voix. Mais en plus de ça, je n'avais pas apprécié de l'entendre se faire insulter. Allez savoir pourquoi, mais l'entendre traiter mon loup de tapette m'énervait un peu. Toutefois, il avait raison sur un point. Je voulais en effet son jumeau pour moi et il refusait de venir vers moi. Par peur ? Peut-être un peu, mais pas seulement. Il m'en voulait, je le savais. Comme tout le monde ou presque. J'étais habitué depuis le temps. Mais lui, c'était différent. Lui, je n'aimais pas qu'il m'en veuille. J'eus ensuite la confirmation que c'était un loup, comme son frère. Il avait activé son gêne et s'il n'avait pas le même regard perdu que Nate, c'était qu'il l'avait activé avant lui. Il avait tué quelqu'un. Accidentellement ou pas, il l'avait fait. Je retenais un sourire de m'échapper tandis que je découvrais ce Nate maléfique qui me plaisait bien. Ce sourire, bien que je ne l'ai pas affiché, a vite disparu. Est-ce qu'il était en train de me chercher ? Visiblement, il aimait jouer avec le danger ce garçon. En tout cas, son petit jeu fonctionnait. Il réussissait à m'énerver. Je fronçais légèrement les sourcils, le fixant. C'était comme ça qu'il comptait jouer ? Ma foi, il ne serait pas déçu.

Je retirais mes mains du mur lentement, lui laissant la possibilité de s'enfuir par la gauche ou la droite avant d'attraper rapidement sa gorge, de le plaquer contre le mur et le soulever pour faire en sorte que ses pieds quittent le sol. " Laisse moi t'expliquer deux choses me concernant. Premièrement, ne t'amuse jamais plus à insulter Nathanel devant moi. Je ne sais pas si tu le détestes, je ne sais pas pourquoi, mais amuse toi encore à le traiter de tapette et je t'arracherais la langue. " Un sourire mauvais se dessinait sur mes lèvres. Je l'aimais bien oui, mais il était un peu trop tête brûlée à mon goût. Il avait besoin d'une leçon, ce que je lui offrais. " Deuxièmement, ne tente jamais plus de me rabaisser. Ton jouet ? Ce n'est pas dans ce sens que ça marche. Tu es le mien et tu dois me montrer que tu es un jouet utile ou sinon je te jetterais à la poubelle. C'est aussi simple que ça. " Je serrais encore un peu sa gorge avant de le lâcher, le laissant retomber contre le sol. Soupirant, je me penchais vers lui pour passer une main dans son dos et rapprocher mes lèvres de son oreilles. Je murmurais lentement : " Je t'aime bien mon p'tit Gaby. T'as encore besoin d'être dompté, mais j'aime ce regard dans tes yeux. Cependant, même si je t'aime bien, fais attention à ne pas aller trop loin avec moi. " Il était prévenu, maintenant, j'avais envie de m'amuser un peu. A l'inverse de ce que je venais de lui faire, je rapprochais mes lèvres de son oreille, caressant sa peau lentement pour descendre jusqu'à son lobe. Arrivé là, je l'attrapais lentement avec les dents avant de le mordiller. Je me reculais soudain, arrêtant tout et je l'observais d'un air supérieur et amusé. Ils se ressemblaient tellement et tous les deux me faisaient perdre mes moyens, à tout niveau. " Heureusement pour toi, j'ai l'impression que tu ne risques pas d'être à jeter de sitôt. "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Mer 11 Mar - 21:21





i don't give a damn 'bout my bad reputation


La réaction qu’il eut face à mon maudit caractère n’était pas bon. Pas bon du tout. Ni pour lui et vraiment pas pour moi. Il s’était énervé. Et quand quelqu’un s’énerve avec moi, j’aime le pousser à bout. C’est vrai qu’on parlait de Floki ici, et ce n’était clairement pas pareil, parce que pour une fois, j’avais aimé qu’il me replaque contre le mur. Et ce n’était pas tout. Je perdais le contrôle de la situation, et j’aimais pas ça. Il allait plus ou moins dans le sens où je voulais qu’il aille mais je ne pensais pas qu’il serait impulsif. Il s’énervait parce que j’avais traité mon sosie de tapette, ce qu’il était pourtant, et parce que je voulais qu’il soit mon jouet. Mais pour la première fois, j’hésitais à prendre la bonne attitude avec lui. J’aimer chercher les limites des gens, mais je ne voulais pas me mettre Floki à dos. Mais je suis de nature joueur, je vais forcément jouer avec ses nerfs. Je vais peut-être commencer à signer mon arrêt de mort. Lorsqu’il s’était un peu trop rapproché à mon gout, j’avoue que j’avais retenu mon souffle. Personne ne s’était autant rapprocher de moi. Ouais je ne suis sorti avec personne et les élans d’affection c’est pas mon truc. Le pire fut quand il me prit l’oreille avec sa bouche. Si j’avais su qu’il pouvait être aussi tactile, je me serais préparé. Il ne fallait surtout pas que je montre que ça me faisait quelque chose qu’il soir si proche. Mais la façon dont mon cœur bat et ma respiration qui n’existait plus pouvait vraiment le mettre sur la piste. Donc prochaine étape, dépucelage, ça devrait m’aider à avoir plus de contrôle lorsque Floki sera encore plus près.

J’avais ce fameux sourire qui pouvait continuer de l’énerver après qu’il se soit reculer et je récupérais mon souffle en même temps. Je suis suicidaire, je sais, j’ai toujours été comme ça, et pour le coup, vu sa réaction, je ne vais pas changer. Peut-être un poil me calmer. Pour ne pas le chercher, je me pinçais les lèvres entre-elles. Mais le sourire voulait tout dire. « Ok, je vois que tu tiens un peu trop à mon sosie. J’ai reçus le message. » Mais je voulais tellement répéter le mot tapette juste pour continuer de le chercher. Il m’aurait arracher la langue, pour ce que je dis, ça ne me fait pas peur. Mais faut que je me le met dans ma poche et si faut que je me calme pour ça, je pense que je peux le faire. Mais je continuerai de le taquiner. « Être ton jouet, je suis moins d’accord. Sur ce coup là, on ne va pas être d’accord. Ou en tout cas, je ne me laisserais pas faire. » Il pouvait toujours essayer. Il essayera, le connaissant. Et pour ce genre de truc, je ne me laisserai pas du tout faire. Qui se laisserai faire ? Mon sosie ? Surement. « Comme tu l’as si bien dis Flo, je me permet de t’appeler comme ça, ça fait plus moderne. »  Sous-entendu que je savais que son prénom était ancien. « J’ai besoin d’être dompté, chose que tu vas avoir bien du mal à faire donc bonne chance, à toi de faire en sorte que je n’aille pas trop loin. J’aime poussé les gens à bout, et vu ta réaction, je ne me gênerai pas pour le faire. Tu peux m’arracher ce que tu veux, rien ne m’empêchera de le faire. Rien ne me fait peur. Que tu sois un vieux vampire, un loup sanguinaire, un chasseur sans pitié. Clairement, je n’ai pas peur de mourir. Donc tes menaces ne servent à rien. Compare moi plutôt comme une petite sourire que tu voudrais attraper mais qui s’échappe toujours. C’est amusant d’attraper des sourires. Tu penses m’avoir dompté comme tu dis, et au moment où tu t’y attend le moins, je ferais l’inverse de ce que tu penses. Je suis surement imprévisible. Autant te dire quelque chose sur moi. » Finis-je avec un sourire amusé. C’est comme ça que je m’amuse pour ma part, risquer ma vie. Et s’il aime lui aussi jouer et résoudre des mystères, il sera vraiment bien servi avec moi. Comme je lui ai promis, il ne risque pas de s’ennuyer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Jeu 12 Mar - 12:38





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Ce jeune sosie de Nate était un peu trop impétueux. Pourtant, derrière ses airs de mauvais garçons et de rebelle, j'avais découvert autre chose. Il tentait de le cacher évidemment, il ne voulait pas dévoiler sa faiblesse, mais quand j'ai caressé son oreille de mes lèvres, quand j'ai mordu son lobe, j'ai clairement pu entendre son cœur accélérer légèrement. Visiblement, il n'était pas insensible à mes charmes et il semblait être quelqu'un de plutôt timide. Qui l'eut cru ? Son souffle se faisait plus difficile aussi, une autre preuve de sa gêne. Finalement, ils avaient plus de points communs avec son frère que je l'aurais pensé. Il pouvait jouer les durs et les gros bras, mais j'avais réussi à dévoiler une de ses faiblesses. Je savais maintenant où et comment le toucher. C'était le cas de le dire d'ailleurs. En me reculant, je l'apercevais avec un sourire fier, malicieux. Comme s'il se fichait de ce que je venais de lui faire. Comme si son cœur n'avait pas accéléré et qu'il n'était pas en train de reprendre son souffle. Je me retenais de sourire face à sa comédie, je voulais savoir où il allait en venir pour le moment. Il avait compris la leçon, du moins envers son frère. J'espérais qu'il l'avait retenu. Mes paroles n'étaient pas à prendre à la légère, je lui arracherais la langue sans remord s'il recommençait. Je haussais les épaules tandis qu'il refusait d'être mon jouet. Ce n'était pas une question à vrai dire, il l'était et c'était ainsi. Il pouvait le refuser tant qu'il voulait, mais c'était trop tard désormais. Je souriais, amusé en entendant le surnom qu'il me donnait et la référence à mon âge avancé. Donc, il le savait. Il savait beaucoup de choses par rapport à Nate, comment se fait-il que deux gamins de la même famille puisse grandir aussi différemment ?

Je fronçais les sourcils à mesure qu'il me parlait de lui, pour une fois. Il n'avait pas peur de la mort ? Il aimait faire chier les gens ? Bon sang mais c'était encore pire que ce que j'avais imaginé jusque là. Je soupirais à la fin de son monologue, fermant les yeux un moment pour mettre de l'ordre dans ce qu'il m'avait dit. " Tu es un abruti alors... " Je rouvrais les yeux et m'avançait d'un pas vers lui. " Tu es stupide si tu n'as pas peur de la mort Gabriel. Vraiment stupide. " C'était peut-être dû à sa jeunesse après tout, les jeunes se sentaient invincibles. La mort fait peur, c'est dans la nature humaine et c'est ainsi. Ne pas la craindre revenait à ne pas profiter de la vie. Se ficher de disparaître à jamais, ça revenait à se ficher de la vie elle-même. Pourtant, la vie est si importante. Plutôt ironique venant d'un vampire qui a mis fin à tant de vie. Mais j'étais bien l'un des premiers à comprendre combien la vie valait la peine d'être vécue, aussi courte puisse-t-elle être. Je plongeais mes yeux dans les siens, tentant de le comprendre, de trouver ce qui l'empêchait d'apprécier la vie. " Enfn, tu es idiot, ça se voit à des kilomètres. Tu joues au rebelle, au mauvais garçon alors que tu réagis comme une gamine quand un garçon se montre un peu tactile. " Eh oui, il ne pouvait pas me cacher les réactions de son corps. Je le trouvais idiot, comme la plupart des jeunes dans leurs crises d'adolescences. Mais ce n'était pas un cas perdu, il n'était pas seulement débile. Il avait quelque chose en lui, quelque chose qui méritait d'être déterré. " Pourtant, comme je te l'ai dis, je t'aime bien. Tu peux tenter de jouer avec moi, tu peux tenter de me faire sortir de mes gonds puisque tu sembles adorer ça. Mais tu peux aussi réfléchir et savoir quand agir. " Je n'étais pas du genre impulsif, je ne tuais pas tout ce qui tentait de s'amuser à mes dépends. Il fallait juste choisir le bon moment.

Je m'approchais encore, gardant mes yeux dans les siens pendant un moment avant de passer une main sur l'arrière de sa tête et une autre dans mon dos pour le coller contre moi, le serrant légèrement. Je n'étais pas tendre, loin de là, pourtant je n'avais pu m'en empêcher. Est-ce que c'était parce qu'il ressemblait tant à mon loup ou bien à cause de cette détresse que j'avais vu dans ses yeux ? Je ne savais encore rien de lui, mais je pouvais aisément comprendre que la vie ne lui avait pas offert de cadeau. C'était la seule raison pour que les gens la déteste autant. Alors je le serrais contre moi, comme ayant une envie de lui retirer cette détresse l'espace d'un instant. Je le repoussais doucement après un moment, gardant mes mains sur ses épaules. " Ne te méprends pas, je ne suis pas gentil ou affectueux. Mais tu m'intéresses Gabriel, tu m'intrigues. Désormais, tu peux compter sur moi pour te surveiller, pour te découvrir et bientôt tu reviendras vers moi. " Je souriais, malicieux avant de me rapprocher de son oreille à nouveau pour murmurer. " Tu auras envie de moi... " Je décalais mon visage pour poser mes lèvres contre les siennes dans un simple baiser. J'étais frustré par Nathanel c'était certain, mais ce garçon évoquait un intérêt en moi. Je savais qu'il y avait trop de personnes qui m'intriguaient dans cette ville et que ça me nuirait, mais autant profiter de l'instant présent.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Jeu 12 Mar - 18:52





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Il me traitait d’abruti parce que je n’avais pas peur de la mort. S’il n’avait pas peur de la mort, il est aussi abrutit que moi. S’il en a peur … enfin, comment pourrait-il en avoir peur, c’est un vieux vampire (de combien d’année, j’en avais aucune idée) donc peut-être qu’il était invincible. A sa place, je n’aurais pas peur, surtout après avoir vécu si longtemps, au bout d’un certain moment, en se lasse de vivre si longtemps. Je ne préfère jamais être comme lui, parce que je voyage de famille en famille éternellement me ferrait énormément chier et j’aurai encore moins peur de la mort. Cependant, lorsqu’il s’était approché un peu trop de moi, il avait vite compris que je ne me comportais plus comme d’habitude. Je n’avais plus ce sourire fier, mon cœur battait plus vite comme si que je perdais le contrôle de la situation et je ne respirais plus. Clairement, je n’aimais pas le faite qu’il soit si proche. Et je détestais le faite qu’il prend ça comme une faiblesse. C’était injuste de jouer sur les inexpériences. Je dis ça alors que je n’aurais aucune pitié à sa place. Mais faut que ça marche que dans mon sens. Peut-être que pour une fois, j’avais trouvé un adversaire à ma taille. Après m’avoir traité d’idiot à trois reprise, il me donna des conseils. Ça ressemblait à des conseils en tout cas. Et y’a que les grands frères qui donne des conseils. Je connais ce truc parce que y’a Monsieur Parfait qui m’en donne et qui veut être mon frère et dans la famille numéro un, le plus grand nous donnait souvent des conseils.

Lorsqu'il me prit dans ses bras, je compris pourquoi il me prenait pour une gamine. A vrai dire, j'avais de nouveau retenu ma respiration. Mais surement pas pour la raison qu'il pensait. Je n'aimais pas du tout qu'il me prenne dans ses bras et ... j'avais comme peur. Putain pourquoi j'ai peur d'un tel contacte? De quoi exactement j'avais peur ? Je savais que c'était en rapport avec mon passé. Je sais aussi que si je ne veux pas parler de cette famille n°6 était parce que je l'avais complètement oublié et je ne savais pas pourquoi je l'avais oublié. Et donc peut-être que si je n’aimais pas de contacts était surement parce que j’en avais jamais eu, mais je n’aurais pas peur si ce n’était que ça, donc cette peur venait surement de cette famille numéro six. Je sais qu'il y a eu, en tout, sept familles dans lesquelles j'ai été, mais j'ai aucun souvenir de ce que j'ai vécu dans la numéro six. Tout ce que je savais était que je n'aimais pas les contacts physiques. Heureusement qu'il ne m'avait pas tenu longtemps. D'ailleurs merci Floki de m'avoir fait découvrir que je n'aimais pas les contacte physique. En fait, je crois ne pas pouvoir les supporter. Si tout à l'heure j'ai retenu mon souffle et que mon cœur battait vite était parce que j'avais eu peur. Je ne l'avais pas non plus serrer en retour dans mes bras. Là c'était vraiment cruel de sa part. Il s'avait que je réagissais mal à son approche et il en profitait. Je devrais me mettre en colère mais je n'étais plus en colère. Je crois que pour la première fois de ma vie, j'avais peur. Et lorsqu'il posa ses lèvres sur les miennes, j'eu un mouvement de recul. Il fallait que je réplique pour ne pas lui montrer que je suis faible face à une peur dont j'ignorais sa provenance.

« C'est stupide de ne pas avoir peur de la mort ? Pourquoi devrait-on la craindre ? Elle ne peut pas être si horrible que ça. Et au pire, si elle est rapide, elle ne doit pas faire si mal que ça. » La mort ne peut pas être pire que ce que j'ai vécu. Je ne dis pas que je me plaint de ma vie, au contraire je ne regrette rien, car c'est elle qu'a fait de moi ce que je suis. Mais je ne mentirais pas en disant que je n'ai jamais été heureux. Ou peut-être quand j'avais dans les trois à cinq ans, quand j'avais conscience de rien et que maintenant, je ne me rappelle plus de rien. Je ne me rappelle même pas si j'ai déjà été heureux. « Et je t'en merde. Je réagis pas comme une gamine. C'est la première fois que quelqu'un est aussi proche de moi. Donc je réagi comme quelqu'un de normale a qui quelqu'un est un peu trop proche de lui. » Je préférais cacher la partie « peur », parce que moi-même je n’y croyais pas. C’était une supposition. Je n’ai jamais eu peur de ma vie, je pense, alors comment savoir ce que c’est ? Donc ça se trouve c’était autre chose dont j’ignorais l’existence. Je pris sincèrement que ce ne soit ce truc horrible que tout le monde appelle amour. Ce truc est dégueu et je ne peux pas l’être de celui qui veut mon sosie. Si je veux Floki s’est uniquement parce que lui veut mon sosie. Ça aurait pu être n’importe qui d’autre. Donc ce n’est surement pas l’amour. « Réfléchir et agir sur quoi ? » Le questionnais-je sur son conseil, si s’en était un. « Oh attend deux secondes, tu ne chercherai pas à ... prendre soin de moi ? Oublie ça tout de suite. J'ai déjà un con qui veut essayer de jouer les frères. Sérieusement arrêtez ça. » Je voulais bien l'attirer, mais pas qu'il est pitié de moi. Si moi-même je n'ai pas pitié de moi pourquoi les autres devraient le faire? Il avait dit qu'il n'était pas gentil ni affectueux mais qu'il avait eu cette envie parce que je l'intéressais. Mon plan marchait. A moitié. Mon côté mystérieux n'avait pas vraiment fonctionné, il s'intéressait aux êtres faibles, ce que j'étais lorsqu'il était trop proche de moi. « Soit méchant alors. » Je n'avais pas envie qu'il soit encore gentil et affectueux pour qu'il me reprenne dans ses bras. Je préfère largement qu’il me prenne pour son jouet plutôt qu’il ait pitié de moi. « Et pour le moment c'est toi qui a envie de moi. » Il fallait que je le cherche pour lui montrer que je n’avais pas peur d’un autre contact. Je ne voulais pas qu’il me voit faible. Mais s’il te plait Flo, si tu ne veux pas me voir dans un mauvais état, arrête d’être trop proche de moi. Je le voulais certes, mais autrement, sans contacts physique.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Jeu 12 Mar - 20:20





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Son cœur s'accélérait encore, comme tout à l'heure. Son souffle se faisait plus court aussi. Seulement, il semblait peu habitué. Le fait qu'il reste immobile, qu'il n'apprécie pas mon contact voulait dit qu'il n'était pas habitué à en avoir. A moins que ce soit simplement le fait qu'un presque inconnu le fasse. Enfin c'était comme tout à l'heure après tout. Il était inexpérimenté et ça lui donnait une faiblesse. Ce n'était pas honteux d'en avoir, tout le monde en a. Il suffisait de bien savoir la cacher à ceux dont on ne faisait pas confiance. Je n'allais pas m'énerver parce qu'il n'était pas habituer au tactile, ce n'était pas un drame après tout. En revanche, alors que je l'ai embrassé, que je l'ai privilégié pendant un instant, il m'a repoussé. Il s'est reculé et m'a ainsi rejeter. Là, j'avais les nerfs à vif. On ne me repoussait pas, surtout pas un gamin comme lui. D'abord Nate qui ne voulait plus me voir et maintenant lui qui refusait mon baiser ? Non, c'était trop de refus. Les gens tentaient de m'avoir par tous les moyens en général. Ils essayaient de s'attirer mes faveurs, charmé par mon physique. Et voilà qu'ici, je me faisais rejeter. C'en était trop. Mais avant de faire quoi que ce soit, il prit la parole.

Moi je savais comment elle était la mort, je l'avais déjà vécu une fois. C'était douloureux, mais c'était rapide. Seulement, il ne pouvait pas comprendre le sentiment que c'était. Tous les regrets, les remords, la peine qui pouvaient nous emparer à ce moment là. Ces ténèbres si profondes, effrayantes qui s'emparent de nous tandis que l'on espère pouvoir vivre encore un peu. La mort, ce n'était pas anodin. Pas autant que ce gamin pouvait en parler. Mais il ne savait pas ce que c'était, il ne dirait pas les mêmes mots si quelqu'un l'avait poignardé. Je souriais un peu, malgré ma colère intérieur, tandis qu'il avouait n'avoir aucune expérience. Un puceau ? Ce pouvait être un peu plus intéressant encore, s'il ne m'avait pas repoussé. " Réfléchir et agir sur le moment où tu peux jouer. Certains moments, il faut éviter de faire des écarts au risque de finir dans un sale état. " Comme maintenant par exemple, c'était ça mon conseil. Il ne l'écoutait pas, tant pis pour lui. Je rigolais alors qu'il croyait que je voulais prendre soin de lui et je me retenais de sourire alors qu'il voulait que je lui fasse mal. S'il savait à quel point son vœu allait être exaucé. Je haussais un sourcil à sa dernière remarque avant d'afficher un sourire carnassier. " Oh oui j'ai envie de toi, mais pas de la façon que tu crois. "

D'un mouvement trop rapide, je fonçais sur sa nuque dans laquelle j'enfonçais violemment mes canines. J'avalais plusieurs gorgées de son sang tandis que je tenais sa tête sur le côté avec ma main avant de me reculer un peu, le fixant de mes yeux injectés de sang et la bouche dégoulinant de son sang. " Tu crois vraiment que je veux prendre soin de toi ? Tu veux que je sois méchant ? Oh ne t'en fais pas Gabriel, tu vas être servi. Je vais te faire souffrir, je vais être un monstre. " Je léchais le sang sous mes lèvres, ne voulant pas perdre une goutte de mon repas avant d'attraper son bras et de lui tordre d'un seul mouvement. Il guérirait, c'était un loup garou. Un sourire vil et cruel s'affichait sur mon visage tandis que je l'observais souffrir. " Ne me crois pas doux et tendre seulement parce que je t'ai serré contre moi ou que je t'ai accordé un baiser. " Un baiser qu'il avait rejeté. Je fixais les marques que j'avais laissé dans sa nuque et dont des perles de sang coulaient encore. Non, je n'avais pas envie de le tuer, juste envie de me défouler. Enfin de laisser mes nerfs éclater. Mes nerfs bien trop mis à vif ces derniers temps. J'attrapais son menton avec ma main, le fixant avec colère. " Peu m'importe que tu sois une petite vierge effarouchée, on ne me rejette pas. Ni toi, ni ton frère. Si je veux quelqu'un, je l'obtiens c'est aussi simple que ça. Il rampe à mes pieds, il me supplie de lui accorder ne serait-ce qu'un seul regard. " Ce n'était pas une leçon. Je ne le forcerais pas à me désirer, je n'en avais pas le pouvoir. Enfin si, mais je trouvais ça inutile. Cependant, j'étais trop rejeté ces derniers temps et c'était lui qui prenait. Au moins, il savait pourquoi je l'avais frappé. Et moi, je savais que je devais reconsidérer sa place dans mon tableau. Peut-être qu'il ne valait mieux pas le garder, pas si je le désintéressais de la sorte. Ça ne m'amusait pas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Jeu 12 Mar - 22:07





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Je compris son conseil juste après qu’il ait planté ses crocs dans ma nuque. Apparemment je l’avais poussé à bout rien qu’en le rejetant. Il était terriblement sexy en colère, mais ses crocs dans ma nuque faisait un mal de chien. Allez savoir d’ailleurs entre une morsure et une transformation mais le plus mal. Ça faisait peut-être un mal de chien mais sur le coup. En fait, ma tête me faisait le plus mal. J’avais comme des flash-back, je n’entendais plus vraiment Floki parlait. J’entendais quelqu’un d’autre qui me disait de contenir cette douleur. Que tout est dans la tête, si je pense à autre chose, je n’aurais plus mal. J’aimerai bien que le con qui m’avait dit ça un jour se fasse mordre par un vampire. Et les images se fit plus clair lorsque Floki me tordit le bras. Je voyais des corps étendu, du sang, plein de sang. Ça ne pouvait pas être moi le tueur, parce que la seule fois où j’ai tué était ce pote. Et je ne l’ai même pas fait exprès. Je ressentais de la peur également. Peur de finir comme eux ? Impossible, je viens de dire à Floki que je n’avais pas peur de mourir. A l’instant présent, j’avais mal, j’étais perdu et apeurer. Je n’étais pas moi-même, ou alors c’était un rêve. C’est surement un mauvais rêve. Mais je voulais quand même savoir d’où venait ses souvenir. De la famille numéro six ? Pourquoi mes souvenirs me faisait plus mal que ce que me faisait Floki ?

Mais au moins j’étais rassuré qu’il ne voulait pas prendre soin de moi. J’avais eu peur d’avoir un autre baby-sitter sous les bras. Et il n’aura plus pitié de moi, tant mieux. J’aime pas la pitié. Et je crois que niveau monstruosité, je le battais. Déjà parce que j’étais un loup, donc un monstre, et qu’en plus j’étais quelqu’un qui n’avais pas de cœur, aucune compassion. Il a quand même fallu que je le repousse et que je lui dise que je voulais qu’il soit méchant pour qu’il me montre son vrai visage. Je le préfère largement ainsi, surtout qu’il est vraiment sexy. Je crois que niveau folie, on est fait pour s’entendre. Je suis un sociopathe, il est bipolaire. Je sentais le sang coulé pendant que ma tête continuait de me faire mal et que je voyais défiler des images de flash-back dans le désordre.

Il me fit tourner la tête vers lui et je noyai mon regard perdu et apeurer dans le sien. Il devait surement penser que j’avais peur de lui, que j’avais mal par sa faute. D’un côté, c’est à cause de lui si j’ai ces morceaux de souvenirs. Mais une fois que je le regardai dans les yeux, je n’eus plus aucun flash-back. Comme si que je me réveillais d’un cauchemar. Je redevenait enfin moi-même. Avec plus de souvenirs. « Avoue que si je t’avais supplier de t’intéresser à moi, tu ne l’aurais jamais fait. Tu préfères avoir ce qui n’est pas facile à avoir.  Tu aimes jouer et avec mon caractère de merde tu vas être servi. Je ne suis pas qu’un puzzle que tu veux résoudre, je suis aussi une tête de con qui aime te prendre la tête et dont tu ne vas pas t’empêcher de le remettre à sa place. Ose me dire que ce n’est pas comme ça que tu les préfères t’es jouets. » Je devais vraiment être maso pour le vouloir après m’avoir fait autant souffrir. Enfin, ce n’est que physique, et d’après mes souvenirs, j’ai vécu pire. Le pire était le mental. J’étais déjà un fou allié, un sociopathe d’après la psy, pouvais-je devenir pire que ça ? « Mais je ne pensais pas que tu étais autant en manque d’affection. Si j’avais eu un cœur, tu m’aurais fait pitié. » Je sais, je continue de le chercher, je ne devrais pas après ce qui me fait, mais je suis con, il devrait s’habituer à ça. Je ne vais pas hurler à la mort pour ce qu’il me fait et je ne vais surtout pas le supplier d’arrêter, j’ai une fierté aussi folle que moi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Jeu 12 Mar - 22:35





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Son regard était perdu. Où ? Je n'en savais rien, mais ses yeux ne me regardaient pas, ils étaient perdus dans le vide. Allait savoir à quoi il pensait. Peut-être qu'il me trouvait monstrueux et c'était justement le but. J'étais un monstre. J'assumais ma nature, j'assumais mes actes et j'assumais mes réactions. En tout cas, j'avais goûté au sang de ce loup et je pouvais dire qu'il avait un goût particulièrement délicieux. Est-ce que celui de Nate était aussi bon ? Jamais je ne le saurais à mon avis, à l'allure où vont les choses. Dans son regard, quand ses magnifiques yeux clairs croisaient les miens, je pouvais lire de la peur. Il avait beau parler, il avait beau se vanter, au final il avait une réaction des plus humaines. La peur. Peur de moi ? Peur de mourir ? Mais je ne voyais pas tant de souffrance que ça, pas dûe à la souffrance physique. Je me suis souvenu qu'à la pleine lune, les loups ne se tordent pas qu'un bras. Il devait connaître pire que ça. Tout comme Nate, tout comme mon loup. Pour rien au monde je n'aurais désiré être une de ces créatures, pourtant j'avais fait subir ce sort à quelqu'un. Enfin, il était trop tard pour revenir en arrière. Soudain, la peur dans les yeux de Gabriel semblait avoir disparu. Est-ce que ce gamin était aussi changeant que moi caractèrement parlant ou quoi ? Je n'arrivais pas vraiment à le comprendre.

Au fond, il n'avait pas complètement tort. Le défi, le challenge, j'aimais ça. Mais j'aimais quand les autres me désiraient, quand ils se battaient pour m'avoir. Et à vrai dire, il y avait autre chose. Au fond, là où absolument personne ne pouvait le voir, j'avais envie d'autre chose. Je n'avais pas envie de me battre, je n'avais pas envie d'être désiré comme un Dieu. J'avais envie de connaître ce simple sentiment qu'est l'amour. Je voulais simplement avoir ça. Seulement, c'était enfoncé bien loin puisque ce sentiment semblait me fuir. Alors je me complaisais dans des relations tordues et très souvent de courtes durées. Je ne pouvais m'empêcher de sourire donc, amusé de constater qu'il semblait avoir bien compris une partie de mon caractère. Une partie seulement, s'il savait tout ce qu'il pouvait y avoir. Un sourire qui disparut cependant rapidement. Est-ce qu'il était vraiment en train de me chercher après ce qu'il venait de subir ? Ce mec était un vrai ascenseur sérieusement. Il commençait à me fatiguer et je ne me gênais pas de lui montrer en poussant un long soupir. Non, je n'allais pas lui donner ce plaisir. Je n'allais pas répondre à sa provocation.

" Tu as un cœur abruti, je l'entends battre depuis tout à l'heure. Parfois plus fort, parfois plus lent. " Quand je le touchais et quand je l'avais vidé d'une certaine dose de sang. Je m'approchais de lui et tapotait l'une de ses épaules avec un air blasé sur le visage. " De nous deux mon petit Gaby, je crois que je ne suis pas celui en manque d'affection. Je ne suis pas celui qui cherche désespérément à en savoir le plus possible sur son frère jumeau et je ne suis pas celui qui repousse tout le monde alors qu'il fait tout pour attirer l'attention. " Comme il le faisait avec moi. En me cherchant, en tentant de jouer avec moi. Il avait besoin d'attention, il avait besoin de prouver qu'il était là, qu'il existait. C'était plus qu'évident. Les heures passaient et je commençais à me lasser de cette petite entrevue. D'autant qu'à ce rythme, je risquais de vraiment le tuer au final. Je me contentais de me retourner, observant le ciel en silence pendant un instant. " Enfin je peux comprendre que tu cherches à le connaître. Ce Nathanel, il est tellement... Intriguant. Oh oui, je ne l'ai pas choisi pour rien. " Alors que lui, je ne l'avais pas choisi. Il s'était immiscé dans mes plans et je devais maintenant y trouver sa place. Je me retournais, lui lançant un regard noir lui signifiant de ne rien dire à propos de son frère. Je ne voulais pas l'entendre l’insulter encore ou c'était sa mâchoire que j'allais arracher. " Je crois bien que nous en avons fini pour aujourd'hui gamin, je ne sais pas si j'ai envie de te tuer ou de te dompter pour le moment alors il va falloir que j'y réfléchisse. " J'affichais un sourire, l'observant un moment, prêt à partir. " Ne fais pas trop de bêtises, je n'aimerais pas avoir à te donner la fessée ! "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   Ven 13 Mar - 20:03





i don't give a damn 'bout my bad reputation


Je levai les yeux lorsqu’il me dit que j’avais un cœur qui bat. Je ne parlais pas de l’organe vital, je parlais du sentiment. Si je pouvais avoir de la compassion pour quelqu’un je l’aurai eu pour lui. Il est en manque d’affection et si j’avais été comme mon sosie, je me serais laisser faire, je me serais attendri face à son énervement que personne ne veuille de lui. Mais je n’étais pas ainsi. Lorsqu'il me dit que j'avais besoin d'affection et d'attention, j'arrêtais de faire le malin. Je sais que je suis vraiment bizarre, ça je l'ai accepté depuis le temps. Je sais aussi que si je veux Floki était parce qu'il s' intéressait à mon sosie. C'est tombé sur lui comme ça aurait pu être quelqu'un d'autre. Mais je sais qu'une fois que Floki m'aurait donné toute son attention, je le lâcherai, parce que je repousse toute personne qui veulent s' occuper de moi. Donc ce vampire avait entièrement raison sur moi. Mais ce n'était pas vraiment ça qui m'avait interpeller plus. C'était en fait parce qu'il était le seul à m'avoir cerné.  Et il l'avait fait en moins d'une journée. Bon peut-être que la famille numéro sept m'avait cerné mais ne m'avait jusque-là rien reprocher. Alors que lui me balancer la vérité sans se préoccuper de ma réaction. C'était ça que j'aimais chez lui, son manque de tact et le fait qu'il dise ce qu'il pense. Sur ce côté, on se ressemblait beaucoup. Mais je le soupçonnais qu'il pouvait se préoccuper de quelqu'un d'autre que de lui. Genre il pourrait vraiment s'attacher un peu trop à mon sosie.

J'avais un peu comprit comment il fonctionnait. Il aimait qu'on marche dans son sens, pour l'avoir dans sa poche, il faut le caresser dans le sens du poil. J'aurai pu le laisser m'embrasser et que ça finisse dans un lit. Et sincèrement puceau ou pas, je l'aurai laisser faire, surtout avec lui, sexy comme il est. Et même si ce truc ne m'intéressait pas, j'aurai pu. Mais au plus profond de moi, mon corps même ne le voulait pas. Comme si que cette peur voulait me protéger de quelque chose. Mais à cause d'elle, elle avait mis en rogne Floki. Comme c’était la première fois que quelqu’un me désirer, d’un côté, je ne savais pas comment me comporter, et c’était clairement pas mon truc, me faire désirer ainsi. Mais je ne voulais pas que Floki pense que je suis facile à avoir, contrairement à mon sosie. En fait, je voulais lui montrer que j’étais mieux que lui, qu’il avait plus de raison de s’intéresser à moi. Mais c’était aussi la première fois que je voulais autant quelqu’un et pour ça non plus je ne savais pas comment agir. Faut lui courir après pour lui montrer qu’on le veut ? Je n’ai jamais couru après quelqu’un. Je n’ai jamais non plus dragué. Floki rajouta qu’il comprenait pourquoi je m’intéressais aussi à mon sosie. Que soit disant il était intriguant. Je levai un sourcil en l’air. Je ne m’intéressais pas à lui parce qu’il était intriguant, il ne l’était pas du tout, ou en tant cas, nous en avons pas la même définition. Si je m’intéressais à lui c’était uniquement parce qu’il avait une meilleure vie que la mienne. Je vu son regard noir et me mordit la lèvre pour ne rien dit qui, apparemment, pourrait le mettre en colère.

Floki se retournai, prêt à me quitter. Déjà ? On venait à peine de s’amuser. Je croyais que je lui plaisais. Il avait peut-être les nerfs à vif, comme je l’avais dit et j’en étais sûr, il était en manque, de quelque chose, de sexe peut-être, alors il était à cran. Peut-être que demain, il aura moins envie de me casser la gueule s’il veut m’embrasser de nouveau et que je le repousse. D’ailleurs, si ça devait se reproduire, je ne pense pas que je le repousserai, s’il ne me touche pas trop. Il me dit de ne pas trop faire de bêtises parce qu’il n’avait pas envie de me donner la fessé. Mais quelle genre de bêtises ? Parce que les bêtises m’aide à me distraire. Mais je ne pense pas qu’on pense au même genre de bêtises. J’aime faire mon intéressant comme il l’avait deviné, donc j’aime faire exprès de me faire surprendre en train de voler. Mais il ne comptait pas me « donner la fessé » à cause de ça, si ? « Je suis sûr que tu adorerais me donner la fessé. » Floki devait forcément avoir un côté sado, violant comme il est. Maso moins, je le vois moins aimer se faire plaquer contre un mur, contrairement à moi. Je le cherchais mais c’était gentil, je le tentais, le défiais. C’était coquin. Puis je remarquais qu’il était vraiment prêt à partir. Ça faisait bizarre. Parce que je l’aimais vraiment bien. La seule personne que j’aimais vraiment bien. J’aurai pu dire que je m’aimais avant lui mais je me déteste. Je déteste tout le monde sauf Floki, et bizarrement, j’avais envie de passer plus de temps avec lui. « Je trouve que tu baisse bien vite les bras pour quelqu'un qui aime avoir à tout prix ce qu'il veut. »  Je ne le cherchais pas vraiment. Certes, j’avais envie qu’il revienne vers moi, qu’il ne se lasse pas de moi aussi facilement, et si cette phrase pouvait lui faire changer d’avis, ça serait magnifique. Mais je préférais rajouter ceci : « La fenêtre de ma chambre est toujours ouverte. Je te dis ça au cas où tu t’ennuierai.» Peut-être que ce soir je ne le reverrai pas, et c’était dommage car je sens que je n’arriverais pas à dormir (mais je compte bien me refaire l’intégrale de Supernatural), mais un autre soir peut être cool. Ou en pleine journée aussi. Allait-il au lycée ? Il devait être trop vieux pour ça. Mais sinon, je reprendrais bien les cours rien que pour lui.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't give a damn 'bout my bad reputation + (gabriel) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voyage au bout du monde
» Voyage au bout de la nuit (titre de Céline)-paroles du Baron
» Un Bout d'Viande Qui Passait Par Là...[PV: Meatboy, Pignouf]
» Emmenez MOI au bout de la Terre! ... CHILI/BOLIVIE
» Vivre son rêve jusqu'au bout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD QUARREL :: JUST LIVE WITH US :: prepare yourself for war :: Rps terminés/abandonnés-