AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en octobre 2017, l'automne est présent pour des températures entre 7°C et 18°C.
Le groupe Créatures étant en surnombre, merci de privilégier les autres groupes.
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures par ici

Partagez | 
 

 Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Dim 7 Juin - 19:38



   
   Skarell & Koryne
   When you just need someone to say it's okay

Q
uelque chose se passait. Je ne savais pas quoi, mais il se passait bel et bien quelque chose. Sinon, comment expliquer ce changement qui s’en est pris à tout le monde ? Comment expliquer la panique qui régnait à ce moment dans le bayou ? La nuit avait beau être passée, le matin arrivé, quelque chose s’accrochait en nous, et ça ne voulait pas partir. En tout cas, tout était différent. Beaucoup avait peine à se contrôler. C’est à peine si on ne s’entre sautait pas dessus jusqu’à se mordre. C’est comme si tous ces sens étaient décuplés, et que l’on ressentait plus que jamais la bête. Elle n’était plus qu’au fond de nous, elle ressortait avec une puissance que je n’avais jamais vécue, auparavant. Je la sentais, maintenant omniprésente, en moi. Elle vivait plus fortement que jamais. Sa présence devenait oppressante, et j’avais limite de la misère à me contraire. En faite, non, je n’arrivais presque tout simplement pas à reprendre le dessus. Mes instincts, eux, ne s’en privaient pas. Et cela me faisait paniquer, puis augmenter encore plus l’adrénaline, la peur, l’incompréhension, bref mes sentiments qui maintenant, s’entremêlaient, se démêlaient, bref devenaient fous.

Et c’est ça qui m’amena à m’isoler. Habituellement, j’allais me rassurer auprès des miens, et ils comprenaient, ils m’accueillaient à bras ouverts et me rassuraient, m’assuraient que tout allait bien, que c’était normal. Mais cette fois-ci, c’était différent, et pour tous, et je savais que je ne pourrais pas trouver l’aide auprès du peuple de loups du bayou. Et ça me rendait encore plus folle, encore plus… Je ne saurais comment décrire. Toujours est-il que je m’étais éloignée du campement, des abris, et de tous ces chalets, ces petites cabanes, bref de toute forme de civilisation. Je ne savais même pas où j’étais, ni comment je m’étais rendue ici. Je savais juste que sous le coup des émotions, j’avais presque couru la moitié du chemin. Mais tous les bruits ont finis par s’infiltrer en même temps dans mes pauvres oreilles, me faisant perdre l’équilibre, perdre le contrôle. J’entendais tout. Cela fit défiler des dizaines d’imagines rapidement, tellement rapidement, que j’en eus presque la nausée.

C’est à peine si je fus capable de m’arrêter ici, non loin du marécage, et de m’agripper après un grand arbre. Mes doigts tentaient tant bien que mal de s’enfoncer dans l’écorce afin de me donner un appui, tandis qu’affolée, je regardais partout. Les conséquences semblaient affecter beaucoup moins les adultes, ceux qui étaient en main avec leur transformation, mais moi, on dirait que c’était cent fois pire, et cela ne fit qu’augmenter mon sentiment de détresse, de solitude.

C’est à peine si je me rendis compte que je m’adossai sur le tronc de l’arbre et me laissai glisser pour me retrouver assisse sur un tapis de feuilles laissées là par la fin de l’hiver, et le printemps. J’avais envie d’hurler, d’hurler mon aide. Mais, silencieuse, je serrai mes genoux contre ma poitrine, fermant les yeux, sous tous ces sens, ces bruits, ces odeurs qui ne cessaient de s’agiter et de me rendre folle… Et ce loup, au fond de moi, qui ne rêvais que de sauter, de tuer des gens, des humains, des vampires. « Qu’est-ce que… » murmurai-je. Je n'avais eu le temps que de détecter une nouvelle présence, mais en de telle circonstance, je n'y avais peu ou presque pas prêté attention.

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
avatar

Skarell Reyers

messages : 1832
avatar : jamie dornan
credits : fae & hedgekey
pseudo : mags
age : trente trois ans d'existence sur cette terre
race : loup & barghest qui s'ignore encore
statut : célibataire à première vue, plus cimpliqué en réalité
clan : aucun, les loups peut-être ?
métier : pas vraiment de métier fixe, il va un peu partout.
logement : du côté du bayou
dance with the moon





MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Dim 7 Juin - 20:52



   Koryne & Skarell
   When you just need someone to say it's okay

A
Atroce était loin d'être le mot. La nuit, tu l'avais passé sans trop de dégât, cependant, à ton réveil, tu avais senti comme une force externe s'emparer de ton corps et ton esprit. tu n'arrivais pas à mettre des mots sur ta situation actuelle, tu avais juste l'impression de ne pas être toi-même, de ne pas te contrôler pleinement. Une sensation bien désagréable et peu avantageuse pour ta condition de loup. Quelques minutes plus tard, tu sortais déjà de ton appartement sans vraiment t'en rendre compte. Tu ressentais cet étrange besoin de t'éloigner de la civilisation, de la ville ainsi que de toute vie humaine. Très vite, tes origines revenaient vers toi, t’oppressant un peu plus. tu n'arrivais pas à les contrôler, c'est peut-être la raison qui te poussa à arriver jusqu'ici.

Tu avais certainement couru, ta respiration en étant le témoin premier pour cet indice. Elle était saccadée, comme si tu venais de courir un marathon des plus éreintants. Dans ta course effrénée, tu te souvenais à peine de ce que tu avais vu, qui tu avais croisé, pourtant tu avais bel et bien croisé des gens, seulement tu ne t'en souvenais pas. C'était comme si ton cerveau faisait en sorte de faire disparaître le moindre indice, te laissant totalement seul devant cette situation plus qu'étrange. tu te détestais pour être allé jusqu'ici, dans le bayou. tu n'étais pas en sécurité ici, surtout dans ton état. Le loup prenait petit à petit ses droits sur ton esprit, te laissant totalement au dépourvu. tu ne devais pas croiser un loup, quelqu'un qui comprendrait que tu en es un aussi, quelqu'un qui irait tout raconter à enzo. Surtout pas, tu devais rester discret.

Mais pourquoi fallait-il que tu sois arrivé jusque dans ce maudit bayou ? Sérieusement ? le loup qui t'habitait ne réclamait qu'une seule chose : sortir et s'exprimer, ce qui n'était vraiment pas une bonne idée, seulement, le contrôler devenait de plus en plus ardu pour ta personne. « Qu’est-ce que… » Ton ouïe détecta immédiatement ces quelques mots, des mots de détresse. tu voulais aller totalement à l'opposé, tu voulais les combattre, seulement ton esprit n'acceptait pas, ton corps ne bougeait pas dans ce sens, bien au contraire; tu avançais déjà vers la jeune blonde assise dans un tas de feuille, s'appuyant contre un tronc d'arbre légèrement desséché. Ton instinct de loup avait bel et bien pris le dessus. Rejoindre les tiens, rejoindre ta meute et aider tes compatriote, ta chère, tel était ce que tu demandais en cet instant. immédiatement, tu t'abaissas à la hauteur de la demoiselle, la regardant droit dans les yeux; ta main s'appuyant contre son bras, cherchant son regard. Elle semblait vivre la même chose que toi.« hey, regarde-moi petite, regarde moi. tu peux le combattre. » oui, bien entendu, tu parlais du loup sommeillant en elle et voulant exploser. « je m'appelle Skarell, écoute-moi ... reste concentrée. Comment t'appelles-tu ? »

WILDBIRD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Dim 7 Juin - 21:17



   
   Skarell & Koryne
   When you just need someone to say it's okay

J
e ne m’étais même pas aperçu que la présence en particulier s’était approchée. Tout était si chamboulé dans ma tête que je n’arrivais plus vraiment à cerner d’où cette impression venait, ni qui venait vers moi. Tout ce que je savais, c’est qu’il était là, là, auprès de moi, et que j’aurais cru que personne au monde ne pourrait l’affronter, l’apaiser. C’était mon esprit sauvage, un humain normal n’avait pas cela, il… il… Oh bon sang, je perdais un peu la tête, là. Je n’arrivais pas à garder le dessus sur ces milliers de sentiments, de pensées et d’images qui m’asséneraient en quelques secondes. Et puis, soudainement, l’inconnu que j’avais détecté, quelques secondes plus tôt, se retrouvais devant moi. Il s’était mit à ma hauteur. Il me regardait directement dans mes yeux. Puis, sa main se déposa sur ton bras. Et quelque chose, en moi, s’apaisa aussitôt. Je ne sais pas ce qui provoquait cela, peut-être tout simplement sa présence, ses gestes rassurants ou peut-être même ses paroles.

« Hey, regarde-moi petite, regarde-moi. Tu peux le combattre. » Disait-il. Le fait qu’il m’appelait petite gagna encore plus mon attention. Il n’y avait que les loups qui m’appelaient ainsi. Et souvent ma meute. Or, celui-là venait d’ailleurs, ça se ressentait juste à son odeur. Et puis, et puis… Je ne me suis même pas questionnée. Il parlait de le combattre. Savait-il qui j’étais ? Bien sûr, car il semblait lui aussi affecté, mais largement moins que moi. En tout cas lui arrivait à garder son calme. Il cherchait à m’aider. Or, à ce moment, mes instincts me poussait à l’envoyer balader, à le refuser. Une lueur inquiète brilla dans mes yeux couleur bleus. « Je m’appelle Skarell, écoute-moi, reste concentrée… Comment t’appelles-tu ? » J’avais deviné sa technique, son stratagème. Il essayait de retenir mon attention ailleurs, afin que je puisse oublier le loup en moi, ne pas le laisser gagner toute mon attention, donc tout son pouvoir. Alors ma main est allée cherchée son bras et j’ai serré dans mon poing le tissu qui le recouvrait. Il était un peu comme mon espoir.

« Je suis… Je suis Koryne. » J’inspirai. Il fallait que je me calme, que je me concentre sur lui, que je ne le laisse pas combattre. Mais c’était loin d’être facile : c’était comme un peu une transformation, sans que ma forme louve n’apparaisse. « Vous… n’êtes pas d’ici, n’est-ce pas ?... Vous sentez un peu comme… les miens… mais en différent. Et je… Ne vous ai jamais vu. » Lentement, je réussis à reprendre l’usage de la parole, en inspirant profondément. Sa technique marchait bien. Parler, parler. L’écouter, l’écouter. Oublier, oublier. Ce qui se passait. Tenter de se fier à son esprit humain. « Ou vous habitez peut-être ailleurs. » En tout cas, pas de doute, je pouvais me permettre d'affirmer qu'il s'agissait d'un loup-garou, quand à savoir qui il était exactement et d'où il venait... c'était une autre histoire.

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
avatar

Skarell Reyers

messages : 1832
avatar : jamie dornan
credits : fae & hedgekey
pseudo : mags
age : trente trois ans d'existence sur cette terre
race : loup & barghest qui s'ignore encore
statut : célibataire à première vue, plus cimpliqué en réalité
clan : aucun, les loups peut-être ?
métier : pas vraiment de métier fixe, il va un peu partout.
logement : du côté du bayou
dance with the moon





MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Lun 8 Juin - 22:36



   Koryne & Skarell
   When you just need someone to say it's okay

L
e loup qui t'habitait de demandait qu'une seule chose : sortir de son emprise, sortir de sa carapace pour enfin se révéler au grand jour et profiter de sa nature. oui, ta véritable nature, ton loup, voulait sortir, s'échapper et vivre en dehors de ta silhouette, il voulait s'exprimer et faire ce que bon lui semble. Ainsi, il était bien ardu pour toi de le contrôler et le laisser bien ancré à l'intérieur de toi. Cependant, tu te devais de faire attention tu de devais de le garder en toi pour plusieurs raisons. D'abord ne pas se faire repérer, les loups du bayou, la meute ne devait absolument pas savoir que tu étais dans les parages. La seconde raison était blonde, jeune et semblait réellement perdue dans cette forêt.

« Je suis… Je suis Koryne. » arrive-t-elle a dire entre deux respirations légèrement saccadées. Elle portait le doux prénom de Koryne, tes idées s'apaisaient, tu ne la connaissais pas, tu étais maintenant certain, pourtant, ton odorat ne pouvait pas te tromper, elle faisait bel et bien partie de cette meute que tu tentais d'éviter. Seulement, devant la situation, tu ne pouvais décemment pas partir et la laisser dans cet état. Elle serrait ton bras, d'une force beaucoup trop décuplée pour une jeune adolescente de dix-sept ans. C'était certain qu'elle était également une louve. Dans un premier lieu, tu pensas qu'elle était bien jeune pour faire partie de cette communauté, mais cette idée s'en alla très vite pour te concentrer sur la situation. Tu devais la divertir pour qu'elle arrive à garder le contrôle. Toi même tu en avais besoin.

« Vous… n’êtes pas d’ici, n’est-ce pas ?... Vous sentez un peu comme… les miens… mais en différent. Et je… Ne vous ai jamais vu ... Ou vous habitez peut-être ailleurs. » elle te fixe, pouvant maintenant aligner plus de deux mots d'affilés. Elle semblait prendre le contrôle de sa bête mais ça restait quand même bien compliqué. Un grognement sorti de tes cordes vocales sans que tu ne puisses le contrôler alors que tu fermais les yeux. Il fallait que tu te concentres toi aussi, pour elle, pour l'aider. « je suis ce qu'on appelle ... un loup ... un loup solitaire Koryne. » commences-tu par lui dévoiler, en sachant qu'elle risquait de légèrement divaguer dans ses pensées. Si elle était élevée au centre de la meute, elle devait avoir des idéaux peu avantageux sur les loups solitaires. « j'ai grandi dans le bayou avant de prendre ma propre voie, mais là n'est pas la question, il faut qu'on se trouve un endroit sûr, on ne peut pas rester ici. je sens que ça va vite devenir bien pire. Regardes-moi, aie confiance. » tu devais te mettre à l'abri, mais tu ne pouvais pas la laisser ici, tu espérais qu'elle te suive.

WILDBIRD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Dim 14 Juin - 15:26



   
   Skarell & Koryne
   When you just need someone to say it's okay

I
l ne fallait pas qu’il parte, il en allait de ma santé, de ma mentalité, et surtout, de la vie des humains, car si le loup arrivait à reprendre le dessus, je n’hésiterais pas à sortir de la nature et à débouler sur le premier que je rencontre. Affreux. Je n’aime pas faire du mal aux gens, et encore moins les innocents, et c’est pourquoi le contrôle de soi a toujours représenté un élément important dans ma vie et surtout ma transformation.

Pour l’instant, le fameux Skarell semblait lui aussi livrer un combat, mais d’une différente nature. Et puis il semblait pouvoir mieux cacher son jeu que moi, terrorisée par mes impulsions, ressemblant à une fillette de sept ans craignant sa nature, réfugiée dans les bois avec un curieux inconnu. Enfin, inconnu n’était pas le mot, étant donné que je savais maintenant son nom, et que surtout, son odeur était particulièrement familière. Je sus enfin, à mon grand soulagement, d’où il venait. « Je suis ce qu’on appelle… un loup… un loup solitaire Koryne. » C’était donc un loup solitaire, n’est-ce pas ? Oh, bon sang, on m’avait toujours dit de rester éloigner de ces gens. Ils étaient vicieux et dangereux, du moins c’est ce que disaient mes parents. Je savais qu’à ce moment j’aurais peut-être dû m’enfuir, mais mes instincts, ma conscience, me dictait de rester avec lui, car lui seul avait le moyen de m’aider à reprendre le contrôle, à me maîtriser. Alors j’allais devoir faire avec. « Vous pouvez m’appeler Kory, on m’appelle comme ça, habituellement. » Autant le mettre à l’aise, comme tous les autres membres de la meute, tant qu’à y être.

Une certaine méfiance était toutefois apparue au profond de moi. Et elle éveillait un peu plus ma nature de louve, bien que je réussisse à la mettre de côté, ce qui était plutôt bon signe. De plus, j’avais maintenant une diction plus relâchée, je n’haletais plus, bref les conséquences diminuaient, bien qu’elles étaient toujours présentes. Je pense alors que je peux mettre toute mes rivalités de côté, et pour une fois, écouter un loup inconnu, un solitaire qui plus est. En plus, je venais d’apprendre qu’il venait de ma meute. « j'ai grandi dans le bayou avant de prendre ma propre voie, mais là n'est pas la question, il faut qu'on se trouve un endroit sûr, on ne peut pas rester ici. je sens que ça va vite devenir bien pire. Regardes-moi, aie confiance. » Je le regardais. Et alors, je me suis levée. J’aurais pu lui faire des menaces, mais cette idée ne me venait pas une seconde à l’esprit; il n’avait visiblement aucune envie de me faire du mal. « D’accord, dans ce cas, où allons-nous ? » Je voulais revenir vers le camp, mais ce serait visiblement le mettre en danger, alors j’ai décidé de lui accorder ma confiance et de me laisser me guider.

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
avatar

Skarell Reyers

messages : 1832
avatar : jamie dornan
credits : fae & hedgekey
pseudo : mags
age : trente trois ans d'existence sur cette terre
race : loup & barghest qui s'ignore encore
statut : célibataire à première vue, plus cimpliqué en réalité
clan : aucun, les loups peut-être ?
métier : pas vraiment de métier fixe, il va un peu partout.
logement : du côté du bayou
dance with the moon





MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Lun 15 Juin - 11:50



   Koryne & Skarell
   When you just need someone to say it's okay

K
ory se leve alors, prête à te suivre à travers ce bayou afin de trouver un lieu sûr. Quel âge avait-elle ? Elle semblait si jeune et pourtant déjà touchée par cette fameuse malédiction génétique. Tu n'arrivais pas à lui donner un âge précis, tout ce que tu pouvais faire c'était la regarder. Elle ressemblait à une ancienne connaissance, une vieille connaissance. Peut-être avais-tu croisé une personne de sa famille lorsque tu habitais encore dans le bayou. Ca serait fortement probable. Sauf que là n'était pas le sujet de la conversation idéal, d'ailleurs, la jeune louve se permit de te faire revenir dans la réalité. Elle te demanda alors où est-ce que vous alliez aller. C'était une bonne question. « Normalement, il doit y avoir une grotte pas loin. » dis-tu doucement avant de regarder la jeune blonde.

A cet instant, un grognement féroce se fit entendre à travers la forêt. Vous n'étiez pas les seuls dans le coin, et certainement pas les seuls à souffrir de la même chose. Alors était-ce réellement ça, une malédiction. La perte de contrôle totale sans prescription. « On va s'y cacher le temps que ... qu'on arrive à se contrôler de nouveau. » Oui, malgré les apparences, tu avais du mal à garder le cap. Il fallait rester concentrer et ne surtout pas laisser la bête en toi s'exprimer. Tu t'empressas de prendre la main de Kory sans même lui demander son avis, avant de l'emmener à ta suite; Ca faisait des années que tu n'avais pas eu ce genre de contact avec quelqu'un. Depuis ta petite soeur très certainement. D'un côté, Kory ne devait pas être bien plus âgée que ta soeur lorsque cette dernière est décédée.

Tu chasses ces pensées, ce n'est certainement pas le moment, d'autant que vous arrivez dans la grotte. L'immense feuillage couvrant l'entrée t'indique que peu de monde ont du pénétrer à l'intérieur durant ces dernières années. Lorsque tu entres, tu constates que les chaînes sont toujours là. Oui, c'était ici que tu t'enchaînais lorsque tu habitais encore dans le bayou. « Je  ... je vais m'enchaîner, c'est préférable, et je pense que tu devrais faire pareil.  »



WILDBIRD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Sam 20 Juin - 17:51



   
   Skarell & Koryne
   When you just need someone to say it's okay

P
lus je passais de temps auprès de cet homme, plus il me donnait une impression de déjà-vu, comme si nous nous étions déjà croisés auparavant. Ce qui aurait pu être le cas, puisqu’il venait de ma meute, en fin de compte. Et à ce moment, je me forçai à creuser plus loin dans ma cervelle afin d’aller chercher quelques souvenirs embrumés de mon enfance. Si j’avais autant de misère à essayer de me rappeler qui il était, c’est que Skarell était probablement parti du bayou il y a de cela un sacré bout de temps. Or, curieuse, comme toujours, je voulais absolument me souvenir de lui. Et mes efforts ne furent pas vains. Alors qu’il se releva, et qu’il mentionna l’existence d’une grotte non loin, et que nous commencions à marcher, mes mémoires me revinrent, malgré tous les efforts que je faisais pour ne pas laisser le loup reprendre le dessus; ainsi une partie de mon humanité tentait-elle de reprendre le dessus à son tour. Soulagée de voir que je n’étais pas devenue un monstre sans tête, j’écoutai ma petite voix intérieure, tandis que je le suivais d’un pas léger. À l’époque, je devais avoir cinq ou six ans. C’est difficile de se rappeler des trucs à cet âge-là, et pourtant… Il y avait un jeune homme, peut-être d’une vingtaine d’années, un peu moins, qui discutait avec le chef de meute. Je le croisais parfois, mais jamais nous ne nous étions adressé la parole. Mais, de toute façon, à l’époque, tout ce qui m’importait c’était ma famille, qui se limitait à mes parents.

Un grognement féroce, sortit d’on ne sait où, me tira de mes pensées, et la panique m’envahit quelques secondes. Heureusement, lorsque je tournai la tête pour regarder mon « sauveur », je me rendis compte qu’il continuait de garder son calme malgré tout, et, admirative, je me forçai à l’imiter, plissant des yeux. « Vous êtes parti quand vous aviez dans les environs de vingt ans, n’est-ce pas ? » Autant démarrer conversation et essayer de me remémorer plus précisément qui il était. Il me prit la main, et sans répliquer, je tentai d’aller au même pas que lui. Me concentrer sur mon rythme régulier me fit un bien fou, et mon côté loup se calma encore. Ce contact sembla rappeler des souvenirs à Skarell, et même lui faire plaisir. Peut-être avait-il manqué la proximité des siens. Un sourire se dessina sur mes lèvres à ces pensées. « Ça ne doit pas être drôle, vivre loin des siens. Moi, je crois que j’en serai incapable. » Lui dis-je. « Surtout que je suis leur petite cadette, leur petite louve et que j’ai toujours un ou deux molosses qui me surveille mes petites fesses de jeune fille de dix-sept ans, sous l’ordre d’Enzo ! » Je fus presque capable de rire. Ses gestes, ses paroles auraient pu ne pas être digérer de la même façon par d’autres personnes, mais moi, qui avais l’habitude – les plus vieux s’occupant souvent de moi, comme un louveteau dans une meute – cela ne me choqua pas du tout. Même que je commençais à l’apprécier. Parce qu’à date, il se montrait très gentil malgré tout.

Arrivés à la grotte, je remarquai des chaines. Je fus surprise. Des loups venaient-ils ici, lors de la Pleine Lune ? Pour ma part, j’allais dans un autre lieu, auprès d’autres loups qui s’occupaient de moi et me guidait. Peut-être… peut-être Skarell connaissait-il cet endroit ? Ma théorie se vit confirmée lorsque je vis son air. J'écarquillai les yeux en entendant ses paroles : « On risque vraiment de perdre autant contrôle… ? » Honnêtement, je n’avais jamais usé de chaînes. La dernière fois que j’avais essayé, elles étaient beaucoup trop massives pour moi, et je m’étais blessée en essayant de m’en libérer, une fois louve. Depuis, je compte sur mes semblables, qui, la nuit tombée, à leur seule présence, me calmaient, et je restais à leur côté, tel un bon louveteau obéissant. « C’est que… Je n’ai pas l’habitude. » Ai-je marmonné. « Je suis jeune, et pas très forte malgré tout. Habituellement, la présence des loups adultes me suffit. Me séparer d'eux, c'est ma perte et celle de beaucoup d'humains... » Je grimaçai. « Pourquoi êtes-vous revenu ici, Skarell ? Je me souviens de vous. »


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
avatar

Skarell Reyers

messages : 1832
avatar : jamie dornan
credits : fae & hedgekey
pseudo : mags
age : trente trois ans d'existence sur cette terre
race : loup & barghest qui s'ignore encore
statut : célibataire à première vue, plus cimpliqué en réalité
clan : aucun, les loups peut-être ?
métier : pas vraiment de métier fixe, il va un peu partout.
logement : du côté du bayou
dance with the moon





MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Lun 22 Juin - 14:54



   Koryne & Skarell
   When you just need someone to say it's okay

S
a question fuse, comment pouvait-elle savoir que tu étais parti il y a plus de dix ans ? Bonne question sur laquelle tu t'attardais alors que tu continuais d'avancer en direction de cette grotte; tu n'avais pas envie de parler ici, pas maintenant, pas alors que des loups incontrôlables sont certainement en train de se cacher dans les environs. Tous prêts à bondir au moindre pris afin d'engager une bonne partie de chasse, tu n'avais certainement pas envie d'affronter ton ancienne meute dans de telles conditions. Les retrouver de cette manière n'était pas tellement ta principale envie. Elle continuait cependant de parler ... Elle avait donc dix-sept ans, quelques années de plus que ta soeur quand elle est décédée. Elle était donc plus âgée et pourtant, tu n'en avais pas l'impression. Cette sensation de jeunesse était toujours là, ancré dans son aura.

Le nom d'Enzo te perturbe quelques instants, évidemment qu'elle était de ce côté là, de cette meute là, qu'elle le connaissait et qu'il la protégeait. Chose qui ne s'était pas produit lorsque tu étais jeune, jamais la meute ne s'était tournée vers vous pour vous protéger, toi et ta soeur. Tu ne voulais pas penser à ça, n pas laisser la colère prendre le dessus ou alors le loup qui t'habitait se ferait un malin plaisir à sortir afin de s'exprimer. « Ca n'a pas été difficile pour moi, je n'ai jamais fait parti de cette meute. et puis oui, je suis parti quand j'avais à peine vingt ans, je me suis habitué. » Pourquoi racontais-tu cette partie de ton histoire ? Peut-être  parce qu'elle était cette lueur d'espoir, cette innocence sans haine, une jeune fille pure qui appartenait à cette meute que tu avais toujours voulu.

Une fois dans la grotte, la pression monta doucement en Kory, tu pouvais le sentir à des kilomètres. Tu finis par t'approcher d'elle alorsq u'elle t'assurer qu'elle ne pouvait pas faire ça. il fallait que tu l'aides, maintenant. « regarde-moi Kory. tu dois bien sentir que ce n'est pas une lune normale. Ce n'est pas normale qu'elle fasse effet alors qu'il ne fait pas encore jour, alors qu'elle n'est pas encore là. Il y a quelque chose qui cloche et j'ai vraiment un mauvais pressentiment. Tu ne veux pas blesser d'humains et moi non plus crois-moi.  » tu marques une pause avant de t'avancer à nouveau et prendre sa main. « J'ai réveillé mon loup quand j'avais à peine seize ans, je sais ce que c'est. C'est ici que je m'attachais. Je n'avais personne pour m'aider, alors je me suis débrouillé. Ces chaînes ne te lâcheront pas, crois-moi. Et si tel est le cas, je serai là pour t'aider et te calmer. » Un grognement se fit entendre une nouvelle fois, seulement cette fois-ci, il venait de toi. Ton loup n'était pas très calme, et te concentrer devenait de plus en plus compliqué.



WILDBIRD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Lun 13 Juil - 21:23



   
   Skarell & Koryne
   When you just need someone to say it's okay

I
l a semblé étonné, puis pensif, suite à ma question de « lorsqu’il avait quitté la meute ». Et je ne voulais pas le déranger, puisqu’il semblait perdu dans ses pensées alors je l’ai laissé faire. Lui aussi se souvenait-il de moi ? Non, j’étais trop jeune, je ne l’avais pas fréquenté, c’était presqu’impossible, quoi qu’en fait, non, puisqu’il a sûrement vu quelques fois, me promener dans le camp de la meute, auprès de mes parents ou autre ? Peut-être. Je me demandais si j’espérais qu’il me reconnaisse. Mais ça n’était pas nécessaire. Non, cela ne m’intéressait pas. La vraie question que je me posais depuis le début, c’était pourquoi il l’avait quitté. Malgré tous ce que ses membres auraient pu dire ou faire, je le savais, je n’avais pas le choix, je serais aussitôt revenue entre leurs pattes, parce que je me sentais bien qu’auprès d’eux; c’était chez moi, et d’une quelconque façon, je leur appartenais. Et puis j’avais sacrément peur de la solitude. Depuis toujours. Comment a-t-il fait ? Je veux dire, pour ne pas se sentir chez lui, ici. Il y était né, non ? Rooh, Kory, tu réfléchis trop. Laisse tomber, ça ne te concerne pas. J’ai trop de curiosité, de toute manière, et ce loup ne cessait de me la piquer, de me titiller. À chaque réponse, j’avais une nouvelle question qui se formulait dans ma tête. Mais je refusais de toutes les poser. Or, ça aurait pu me déconcentrer de ce stupide climat de pression qui écorchait ma nature humaine et faisait plus que jamais mon côté loup.

« Je n’ai pas peur que les chaînes brisent. Je sais que je suis jeune. Je n’ai pas encore développé mes pouvoirs entiers, Skarell. » J’espérais ajouter de la puissance, de la signification dans mes paroles en prononçant son prénom. Je lui ai jeté un regard en coin, non pas effrayé, cette fois, mais intrigué. « Seize ans, hein ? Un an de plus que moi. » Je me souvenais de la scène par cœur, encore aujourd’hui, le jour où j’avais sauté sur cette garce, provoqué sa mort… La pleine lune qui a suivit, pleine de souffrance. J’ai frissonné à ces souvenirs. Oui c’était une pleine lune pleine de souffrance, mais limite contrôlable, et je savais que cette lune-là ne l’était pas, mais alors pas du tout. « Tu sais ce qui se passe ? » Je ne m’étais pas aperçue que je m’étais mis à le tutoyer, mais je le connaissais suffisamment, maintenant, à mon avis, pour le faire. Je soupirais suite à ses paroles pleines de sens. « Ok, ok… Oui, je le sens, cette lune, elle est vachement dangereuse. Je n’ai jamais vu tous les loups aussi… énervés. Genre, lupins. Trop. » J’ai baissé la tête et observer les chaînes. Je les détestais d’avance. Je détestais ce signe de ce qu’en ce moment je considérais une malédiction. Ces transformations, cette nature… J’ai grondé, grondement de loup, bestial, rien à voir avec celui d’une fillette de dix-sept ans normale. La distance qui me séparait de ma meute rendait l’animal encore plus omniprésent en moi. « Qu’est-ce qui arrivera, après ? » J’avais peur, oui, je devais l’avouer. Mais je devais garder contrôle sur moi. Aussi ai-je donné un petit coup de pieds sur les chaînes, avant de les saisir entre mes mains. « Tu sais comment les mettre ? Moi, j’ai presque jamais mis ça de toute ma vie. »

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
avatar

Skarell Reyers

messages : 1832
avatar : jamie dornan
credits : fae & hedgekey
pseudo : mags
age : trente trois ans d'existence sur cette terre
race : loup & barghest qui s'ignore encore
statut : célibataire à première vue, plus cimpliqué en réalité
clan : aucun, les loups peut-être ?
métier : pas vraiment de métier fixe, il va un peu partout.
logement : du côté du bayou
dance with the moon





MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Lun 20 Juil - 11:53


Koryne & Skarell


e loup que tu étais se perdait de plus en plus sans s'en rendre compte. Tu ne savais absolument pas quoi faire, quoi lui répondre ou quels gestes avoir afin de la rassurer concernant la situation. Ce n'était clairement pas dans tes habitudes, cependant, tu te devais d'agir et de l'aider, la guider et faire en sorte que tout se passe bien. C'était ton rôle depuis que tu l'avais croisé dans le bayou. si effrayée, si seule. « Je n'ai aucune idée de se qu'il va se passer Kory ... je n'ai jamais vu ça, je n'ai jamais ressenti ça, tout ce que je sais c'est qu'il vaut mieux rester cacher et s'empêcher de faire quoique ce soit qu'on pourrait regretter par la suite. » La lune qui se présentait dans le ciel était d'une couleur bien étrange, tournant vers l'orangé, voir le rouge. Tu ne savais pas à quoi t'attendre, ce qui te rendait plus que nerveux. il fallait pourtant que tu reprennes le contrôle de la situation sans te laisser abattre aussi facilement.

Sans réellement répondre, tu t'avances vers elle, et t'empares des chaînes qu'elle avait pris en main. Tu les manies délicatement, doucement, afin qu'elle ne s'inquiète pas plus qu'elle ne l'ai déjà. Tu les ouvres avant de l'inviter à passer ses petits poignets à l'intérieur. « je vais t'aider, passes tes poignets là. » tu lui indiques l'endroit à l'aide de tes propres mains alors que tu refermes les chaînes le long de ses poignets si fins. Cependant, si elle se transformait, elle prendrait de la masse et ainsi ne pourrait pas s'enfuir. un râlement s'échappa de ta propre gorge alors que tu fermais tes yeux afin de te contrôler. « Il va falloir rester concentrer pour ne pas craquer. » mais tu avais comme l'impression que tu serais peut-être le premier à devenir lupin. Quelques minutes plus tard, tu étais en face d'elle, à quelques mètres. Assis dans la terre battue, tu étais maintenant enchaîné, prêt à subir cette lune à la couleur si étrange. Ton ouïe était concentré sur l'extérieur où tu entendais la meute. Tu sentais déjà ton corps changer, se transformer au fur et à mesure que la lune montait dans le ciel. Ca ne présageait rien de bon, ce n'était jamais aussi tôt que la mutation commençait. Ton rythme cardiaque était maintenant bien trop haut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   Jeu 23 Juil - 17:45



   Skarell & Koryne
   When you just need someone to say it's okay

J
e sentis peu à peu le loup revenir en moi. C’était loin de s’améliorer, on aurait dit que le contact avec cette grotte, où des loups se transformaient souvent, ou encore les chaînes, faisait gronder la bête qui se terrait, revenait, se cachait. C’était par vague, mais cette fois, ce fut fort, très fort. Je me sentis frissonner, alors que mes yeux refusaient de quitter les chaînes, ces objets de souffrance, ces objets qui signifiaient la transformation, la souffrance. Et pourtant, Skarell, lui, ne semblait pas du tout troublé par cela, il semblait juste troublé par cette nuit de merde, cette journée de merde, de folie. C’était du n’importe quoi, bien sûr que j’avais senti que ce n’était pas normal, mais je n’allais jamais m’imaginer qu’on allait se retrouver ainsi, à savoir qu’on allait muter et perdre le contrôle ! J’avais envie de hurler, mais je me suis retenue, avec peine, me concentrant sur mon nouveau compagnon. J’ai tourné la tête, et c’est là que je l’ai aperçue, par-dessus les arbres, cette foutue lune qui chamboulait tout. Elle était carrément étrange, je ne l’avais jamais vu ainsi, et il semblerait que mon compagnon de fortune non plus, ce qui le rendit, on dirait, beaucoup plus nerveux. « Ce qu’elle est belle, au fond. » ai-je murmuré à moi-même. « Mais carrément étrange. Je n’ai jamais entendu parler de ça de toute ma vie ! » J’ai haleté. Eh merde. Le loup semblait revenir. Je pouvais quasiment sentir ses sombres crocs s’attaquer à ma conscience et la déchirer en bride de souvenirs diffus.

Pfff, il fallait bien qu’un événement pareil arrive pour que je commence à faire de la poésie, c’en était presque amusant, et je n’ai pu retenir un petit gloussement, qui se matérialisa en grognement quelques secondes après, et mon amusement s’en est en allé comme poussière au vent. Finis les moments d’humanité, maintenant qu’il passait avec un geste expérimenté les chaînes à mes poignets, je sentis la bête s’agiter en moi. Et en lui. J’ai levé la tête, plonger les yeux dans les siens, et j’ai sus qu’il ressentait la même chose que moi. « Tu penses que c’est possible ? Pourquoi ne pas… se laisser aller, si c’est ce que le loup veut au fond de nous ? Le laisser gagner, pour cette fois ? » Après tout, nous étions attachés, maintenant, alors à quoi bon s’en faire ? Peut-être que le loup nous laisserait après, après s’être manifesté. C’est ce qu’il voulait, non ? Bon, il voulait du sang, mais ça, on s’en passerait bien, eh puis, on était attachés, non ? On ne risquait pas de provoquer un bain de sang ! Pourtant, l’homme en face de moi voulait à tout prix qu’on ne craque pas. Mais moi… Je me suis laissé glisser, en position assise, sur le sol de la grotte. « Peut-être qu’il faut laisser aller le loup, maintenant que nous avons pris toute les précautions. C’est notre nature, après tout. » Et plus la Lune montait, plus j’étais persuadée que mes paroles étaient pleines de sens, car la bête au fond de moi l’approuvait, voulait vivre. Qu’il en soit ainsi.

Au moment même où cette pensée traversa mon esprit, je sentis une douleur cuisante aux pieds. Puis, elle remonta jusqu’à l’abdomen, à ma poitrine, jusqu’à la racine de mes cheveux, provoquant un petit sursaut en moi. Eh merde. Ça faisait mal, la transformation, je le savais… Et honnêtement, j’avais peur. « Y a un truc qui cloche, chez moi, Ska. Je crois que je commence. » Je n’avais pas mentionné le commencé quoi, mais j’étais sûre qu’il comprenait. « Sauf que d’habitude, j’ai pas cette sensation. »

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une aide inespérée ♮ Pv. Skarell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Topic d'aide et de question GS.
» [Blog] j'ai besoin d'aide pour Brickshelf
» Aide pour les noobs
» [Software] Besoin d'Aide pour Bionicle Heroes
» [Aide] Le BBCode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD QUARREL :: JUST LIVE WITH US :: prepare yourself for war :: Rps terminés/abandonnés-