AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en octobre 2017, l'automne est présent pour des températures entre 7°C et 18°C.
Le groupe Créatures étant en surnombre, merci de privilégier les autres groupes.
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures par ici

Partagez | 
 

 tu ne sais rien, jean neige. (victoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   Lun 22 Juin - 11:22

Le plafond s'écroula, ce fut aussi simple que cela. Planté au milieu de l'appartement, Zeke Navarre, jeune Français fraîchement débarqué, contempla les dégâts avec perplexité, détaillant le bois rongé par l'humidité et les termites. L'une de ces sournoises créatures s'éclipsa tranquillement sous une vieille armoire antique, laissant le soin au propriétaire des lieux de nettoyer la catastrophe. Par le trou qui s'offrait maintenant au plafond, le Français vit apparaître le visage ridé de la grand-mère – à peu près aussi antique que l'armoire – qui habitait au-dessus. « Vous n'avez rien, mon garçon ? » Absolument rien non, excepté la désagréable impression d'avoir hérité d'un appartement... pourrave. « Non madame*. » « Tant mieux, je craignais d'avoir passé un peu trop souvent la serpillière sur ce vieux plancher ! » Ezekiel hésita trois secondes entre étrangler mamie et simplement tourner les talons. « Mis à part le fait de ne plus avoir de plafond, tout va bien madame. Merci de votre... sollicitude. » Lol. Son Nokia vibra dans sa poche. Tout va bien, poussin ? À merveille. Zeke tapota distraitement une réponse à sa mère (Tout va très bien, maman ! Bisous de Nouvelles-Orléans.), adressa un sourire crispé à la voisine du dessus... et s'exila dans le couloir.

Le jeune Français hésita un moment avant de sonner chez la voisine. Il savait qu'il s'agissait d'une jeune femme, qu'elle devait probablement travailler ou faire des études aux vues de ses horaires, et qu'elle était jolie. En dehors de ça, il ne lui avait jamais adressé la parole, ne l'avait même pas croisé à vrai dire. Sauf qu'avec un énorme trou sur toute la superficie de ce qui servait de pièce principale... La sonnette retentit, Zeke plaqua un sourire sur son visage. Quand la porte s'entrouvrit, il se lança sans réfléchir. « Bonjour, Zeke Navarre ! Je suis le voisin d'en face. Avez-vous le plafond moisi et prêt à s'écrouler grâce à la merveilleuse voisine occupant tout l'étage du dessus ? Le mien vient de... » Zeke s'aperçut enfin de la tête que tirait la jeune femme et s'interrompit brusquement. « Euh enfin c'est pas si grave pour le plafond... » Soit elle venait de se lever et faisait partie de cette catégorie de gens littéralement effrayants au réveil, soit elle avait passé une sale nuit. Soit les deux. « Euh... Cafetière ? » Pas le bon mot. « Café* plutôt ? » Sa cuisine n'était pas touchée par l'absence de plafond et l'ébouli de pierre. En faisant un peu de gymkhana, il devrait pouvoir attraper la cafetière et le garçon qu'il avait préparé la veille.

*en français dans le texte.
Revenir en haut Aller en bas
Humaine
avatar

Victoire Dawson

messages : 148
avatar : Sophie Cookson.
credits : Belikovs (avatar)
pseudo : lily
age : 24 ans.
statut : Célibataire.
clan : Solitaire.
logement : Dans sa boutique, ou dans le bar du coin.


MessageSujet: Re: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   Mar 23 Juin - 20:21

Quand elle avait réussi à trouver le chemin pour rentrer chez elle, du bayou jusqu'à la ville, Victoire s'était enfermée à double tour chez elle. Elle avait pris une douche, croyant devenir complètement folle. Elle avait enfilé une polaire, un vieux survêtement de sport qui ne lui servait plus depuis des années et, comme à chaque fois qu'elle était en grande période de stress, avait fait le ménage complet de tout son appartement. Elle s'était ensuite écroulée sur son canapé, y avait dormi une petite heure avant de se réveiller en hurlant, voyant à nouveau le monstre aux yeux jaunes dans son sommeil. Le moment où elle retourna se planquer sous sa couette (dans son lit pour changer) lui parut long. Elle resta blottie là des heures, ou peut-être juste quelques minutes affreusement longues. Elle avait l'impression qu'il allait revenir, et la dévorer. Et on sonna. Elle sursauta carrément et s'enroula dans sa couette, se traînant jusqu'à sa porte d'entrée. Elle la déverrouilla, ôta le cadenas, et regarda par le judas. Juste le voisin. Elle entrouvrit à peine la porte, laissant sortir une tête emmitouflé dans une couette. Il se présenta à cent à l'heure (ou du moins, elle en eut cette impression) et elle cligna des yeux plusieurs fois pour rester debout et éveillée. Cafetière ? Pourquoi parler de choses si compliquées dès le... Ah non, café. Voilà, c'était mieux. Drôle d'accent le voisin. Elle ouvrit sa porte, juste assez de temps pour le laisser rentrer, sans rien dire. Quand il eut posé ses pieds dans l'appartement, elle s'empressa de tout refermer comme avant.

- Non non, pas de café... Enchanté, je suis Victoire Dawson.

Elle se rendait bien compte qu'elle devait avoir l'air d'une fille pas très matinale. Et qu'elle devait avoir une tête à faire peur aussi.

- J'ai passé... Une horrible nuit, dit-elle comme pour justifier la tenue qu'elle portait et qui, disons le franchement, ne lui correspondait pas.

Elle retourna s'asseoir sur son canapé et l'invita à se joindre à elle. Elle était plus thé que café à vrai dire. Elle lui désigna sa théière d'un geste du menton et le lui en proposa. Elle n'avait jamais eu le plaisir de croiser son voisin avant aujourd'hui. On lui avait dit qu'un petit nouveau été arrivé dans l'appartement, mais ça s'était arrêté là.

- Qu'est ce qui vous amène dans notre jolie ville ?

Jolie, jolie... Certes elle avait ses charmes, mais d'autres villes au alentours étaient sûrement plus sûre qu'ici. Pour commencer leur « jolie ville » en question avait souffert des caprices de la météo il y a des années, et certains quartiers de la ville, bien que reconstruit aujourd'hui, semblait toujours pas s’en être remis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   Jeu 25 Juin - 20:14

Elle le laissa passer et Ezekiel s'engouffra dans l'appartement, content qu'elle ne lui ait pas simplement claqué la porte au nez. (C'était le risque quand on déblatérait des âneries simplement par anxiété.) « Ah, enchantée Victoire. Mademoiselle Dawson. Vous. » Et voilà qu'il remettait ça. À la longue, ce n'était plus seulement la voisine qui allait paraître bizarre mais lui aussi. Un parfait petit duo d'étrangetés ne s'étant encore jamais rencontrées. Diantre, même ses pensées devenaient compliquées à suivre. « Pas de café alors ! » Qu'est-ce qu'il aurait pu dire ? Zeke ne se sentait pas vexé du refus de la demoiselle, son café était immonde et plutôt inaccessible maintenant que plus des trois quarts de la superficie de son appartement étaient en ruine. « Oh oui je veux bien du thé, merci. » Il n'en avait jamais goûté. Avisant l'expression pleine de fantôme de Victoire, Ezekiel se permit d'attraper la théière et de leur servir deux tasses. « Vous avez croisé des revenants ou quoi ? » La tronche le laissait suggérer en tout cas, et Zeke faillit sourire à cette idée.

« Je viens pour travailler, mon métier est mieux vu ici que chez moi. » Il se pencha pour lui souffler la suite sur le ton de la confidence. « Je suis exorciste mais les Français sont assez terre à terre aujourd'hui et ils font plus souvent appel à un dératiseur qu'à un exorciste. » En tout cas, son métier ne lui avait jamais beaucoup rapporté en France. Seuls quelques vieux couples paumés à la campagne avaient fait appel à ses services et les frais annexes avaient quasiment réduit son salaire en miette. « Si jamais quelques créatures surnaturelles vous ennuient, n'hésitez pas à faire appel à moi. Je suis... de l'autre côté du couloir. » Ce n'était qu'une plaisanterie mais oh, s'il avait su en cet instant, il se la serait probablement fermé. Zeke lui adressa un gentil sourire. « En tout cas, si vous souhaitez parler de votre mauvaise nuit, vous le pouvez. » Son appartement étant inhabitable et n'ayant pas encore de fantôme et autre goule à exorciser, il avait tout son temps. Et puis c'était aussi l'occasion de connaître un peu mieux cette nouvelle voisine. Il avait toujours mis un point d'honneur à entretenir des relations cordiales avec le voisinage. Déjà c'était plus sympa, c'était un bon premier pas pour se faire des amis en ville et puis il n'avait jamais supporté les vieilles guéguerres idiotes entre voisins de palier. « Vous voyez, mon plafond vient de s'écrouler parce que la grand-mère qui vit au-dessus de nous a trop passé la serpillière. » Premier pas d'une confession – débile certes mais néanmoins vraie. « Je vous conseille de vérifier si rien n'a moisi au cours des cinquante dernières années. »
Revenir en haut Aller en bas
Humaine
avatar

Victoire Dawson

messages : 148
avatar : Sophie Cookson.
credits : Belikovs (avatar)
pseudo : lily
age : 24 ans.
statut : Célibataire.
clan : Solitaire.
logement : Dans sa boutique, ou dans le bar du coin.


MessageSujet: Re: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   Mar 30 Juin - 15:39

En voilà un qui n'avait pas de... Dire des choses pareil en ville. Il avait de la chance, la seule personne en face de lui à ce moment à était Victoire. Victoire était attentive, elle croyait dure comme fer au super naturel, et n'était pas une créature de l'ombre ou une de ces choses terrifiantes qui traînait dans le Bayou. Mais beaucoup de gens ici se seraient empressé de lui passer la corde au cou s'ils avaient su leur métier. A commencer peut-être par les sorciers du quartiers Français. De son point de vue, sorciers et exorcistes n'étaient pas forcément amis. Et qu'il aille dire ça à un loup...

- Vous... Vous êtes sérieux là ?

Non pas pour sa profession, mais pour ce qu'il venait de dire ensuite. Non, elle secoua la tête. Se confier à un illustre inconnu n'était pas très prudent de nos jours. Pourtant, elle avait besoin d’une parler. Elle secoua la tête, son plafonds allait très bien. Elle était tellement maniaque que c'était le genre de chose qu'elle vérifiait toute les semaines, avec l'état de son parquet et de la robinetterie.

- Si vous êtes prêt à m'écouter alors...

Elle se ratatina sur son canapé et se planqua à nouveau sous sa couette. Une vraie dingue quand elle s'y mettait.

- Hier soir j'ai.. J'ai vu un homme se muter en loup. Là, sous mes yeux. J'étais dans le bayou... J'avais peur... Et je...

Non, si elle continuait, peut-être allait-elle mettre son voisin l'étranger sympathique en danger ? Trop tard, le mal était fait, elle avait déjà commencé à parler.

- Je suis sûre qu'il est l'un des nôtres... Vous comprenez ? Qu'il habite dans cette ville, peut-être même dans ce quartier !

Une chose était sûre, si par hasard elle croisait à nouveau cet homme, elle saurait le reconnaître. Elle prendrait sans doute peur, se mettrait à hurler comme une folle (parce que dans des situation de stress assez intenses la jeune femme ne se contrôlait pas toujours) et finirait par l'accuser de tout et de rien.

- Vous me croyez ? Elle sortit sa tête de sous sa couette, les yeux fatigués. Où vous me prenez pour une dingue... mon oncle et ma tante aussi m'ont prit pour une dingue...

Et ils étaient partis, alors qu'elle n'avait qu'eux. Ah, bravo l'héritage ! Il l'avait laissé ici, dans cette ville de fous dirigé par des monstres. Au fond, peut-être avaient-il eu peur tout les deux aussi ? Peut-être avaient-ils sentis quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   Dim 19 Juil - 0:10

S'il était sérieux ? Sur toute la ligne oui. Zeke considéra la jeune fille d'un air perplexe, préférant se replonger dans sa tasse de thé. (Franchement, le thé, ça ne valait pas un bon chocolat chaud.) Le Français scruta le plafond le temps que sa compagne du jour rassemble ses pensées – ça avait l'air compliqué là-dedans – sans trouver la moindre trace de moisissure. Une bonne chose, ça leur éviterait de mourir en pleines confidences. Victoire se cacha sous sa couette. « Hier soir j'ai.. J'ai vu un homme se muter en loup. Là, sous mes yeux. J'étais dans le bayou... J'avais peur... Et je... » Ezekiel sentit le thé lui ressortir par le nez, lui ébouillantant les narines. « Euh... » Cette fille avait le don de le réduire au silence. S'essuyant discrètement le nez – il se serait bien frotté sur la couette – il chercha quoi répondre... sans succès. « D-dans cette ville ? Vous croyez ? » Ezekiel n'avait pas envie de mettre sa parole en doute, d'autant qu'elle semblait sincèrement choquée sur son canapé, mais il avait un peu de mal à imaginer un loup-garou se balader en ville. Même en connaissant mal à la ville, l'image avait du mal à se former dans son esprit. « Vous imaginez vous le croisez à Super U ? » La question lui avait échappé, il la regretta aussi. « Enfin non, ça ne doit pas exister à la Nouvelle Orléans, oubliez ce que j'ai dit. » L'art de se rattraper maladroitement. Zeke posa une main amicale sur l'épaule de Victoire, lui tendant une tasse de thé bien chaude. « Quoi qu'il en soit, il ne peut pas entrer chez vous. Je peux rester au cas où si vous voulez. » Parce que dans l'histoire, il n'avait toujours pas de toit et que loger chez grand-mère-du-dessus ne le tentait pas. Et puis... il était curieux aussi, curieux d'en savoir plus, curieux d'en voir plus.

«  Vous êtes sûre de vous ? » Parce que lui restait perplexe tout de même. « Non pas que je ne vous crois pas, n'allez surtout pas penser ça ! Mais si de telles choses existent vraiment, j'imagine qu'elles se planquent et qu'on ne tombe pas dessus en faisant une simple balade... » Il se cherchait des excuses, il ne la croyait pas vraiment au fond. (Cela dit, c'était plutôt normal quand on savait qu'il venait à peine de la rencontrer.)
Revenir en haut Aller en bas
Humaine
avatar

Victoire Dawson

messages : 148
avatar : Sophie Cookson.
credits : Belikovs (avatar)
pseudo : lily
age : 24 ans.
statut : Célibataire.
clan : Solitaire.
logement : Dans sa boutique, ou dans le bar du coin.


MessageSujet: Re: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   Mer 19 Aoû - 17:04

«  Vous êtes sûre de vous ? Non pas que je ne vous crois pas, n'allez surtout pas penser ça ! Mais si de telles choses existent vraiment, j'imagine qu'elles se planquent et qu'on ne tombe pas dessus en faisant une simple balade... »

Évidemment, il ne la croyait pas. Pourquoi lui avait-elle raconté tout cela aussi ? Elle aurait bien du se douter qu'il la prendrais pour une folle, ou une simplette, au choix. Elle se contenta de fixer son voisin d'un regard complètement vide et de lâcher un long soupire.

Bien entendu, rien ne vous force à me croire. Mais vous m'aviez dis que je pouvais tout vous dire.

Ou un truc du genre, et elle y avait cru, bêtement. Jamais personne dans cette foutue ville la prendrais au sérieux. Elle se leva enfin de son siège pour aller se prendre un nouveaux verre et attraper un paquet de biscuit, ouvert de la veille. Ou de l'avant veille, ils étaient un peu trop mous. Tant pis, elle en mâchonna un, lui expliquant en détail son attaque. Comme si cela pouvait l'intéresser mais il était là, tant mieux, elle avait besoin de parler à quelqu'un. Il avait une tête sympa ce voisin, qui inspirait la confiance assez rapidement. « c'est louche tout ça Victoire... » elle n’écouta pas sa petite voix et poursuivit sur le moment où elle s'était planquée dans un tronc, et qu'elle était restée planté là de longues minutes.

Et je me souviens très bien de cet homme. Je vous le montrerais s'il rode par ici. Je n'hésiterais pas, ce gars est dangereux !

La revoilà qui sautillais sur son siège, excité comme une puce,. Avec ses cheveux en pétard et ces cernes de dix kilomètres de long, elle ressemblait vraiment aux... Vieilles voyantes qu'on voyait dans certains films. Ou à une pensionnaire d'asile qui venait de s'échapper, aux choix.

Plus de... - elle lui désigna sa tasse – thé ou café ?

Histoire qu'il reste encore entendre ses histoires délirantes pendant quelques minutes de plus. Elle embraya presque aussitôt sur la fameuse nuit en camping, celle pendant laquelle elle avait entendu la toute première fois une de ses créatures de la nuit. Elle ne l'avait pas vu, mais elle avait tout de suite su de quoi il s'agissait. Le diable en personne, là aussi, elle avait passé une des pires nuits de toute son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: tu ne sais rien, jean neige. (victoire)   

Revenir en haut Aller en bas
 

tu ne sais rien, jean neige. (victoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tu ne sais rien, jean neige. (victoire)
» tu ne sais rien jean-neige + galerie charlie.
» Hommage à Jean Neige
» problème x-link-kai (ou ralink, j'en sais rien)
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD QUARREL :: JUST LIVE WITH US :: prepare yourself for war :: Rps terminés/abandonnés-