AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en octobre 2017, l'automne est présent pour des températures entre 7°C et 18°C.
Le groupe Créatures étant en surnombre, merci de privilégier les autres groupes.
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures par ici

Partagez | 
 

 Je voulais tourner la page, mais, c'est la page qui refuse de se tourner. Ft Priam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Je voulais tourner la page, mais, c'est la page qui refuse de se tourner. Ft Priam   Mer 12 Aoû - 0:08

« Je voulais tourner la page mais c'est la page qui refuse de se tourner» feat Priam ♥
Un sac de frappe, une tenue de sport, des gants de boxe et ton Ipod à fond dans les oreilles. Une attitude normale à plus de deux heures du mat' ? Tu en doutes. Il faut dire que depuis ces dernières semaines, depuis que tout ton monde s'est écroulé face à un monde surnaturel qui t'as explosé en pleine face, le sommeil est assez difficile à trouver. Tu ne supportes plus de fermer les yeux, tu sais que les cauchemars ne sont jamais loin. Tu as l'impression que tu ne retrouveras jamais la paix et la sérénité qui t'habitais avant. Du moins, pas temps que tu n'aurais pas fait la lumière sur les circonstances du décès de ton père. Alors au lieu de virer et de tourner dans ton lit, tu met ce temps libre à contribution ! Quand tu ne travailles pas, tu frappes dans ce sac que tu as récupéré chez un collègue qui voulait s'en débarrasser. Skarell te donnes régulièrement des cours de défenses face aux êtres surnaturels que tu pourrais malencontreusement rencontrer. Ton corps se modifie, tu prends en muscle et en force. Ton mental se forge une carapace également. Tu ne sors jamais sans arme désormais.

Tu penses à ce sorcier qui a bouleversé ta vie à tout jamais, tu penses aux révélations, tu penses à ton père, à tous les mensonges sur lesquels étaient basé ta vie, tu penses à Lukas et ce que ces révélations ont gâché. Tu frappes de plus en plus fort. Tes pieds s'abattent avec force et rage sur ce sac qui vacille sous tes efforts jusqu'à carrément se décrocher du plafond. Tu t'arrêtes alors et retire tes écouteurs en soupirant. Tu retires un gant à l'aide de tes dents et puis ensuite l'autre. Tu vas t'asseoir sur un fauteuil et renverse une bouteille d'eau dans ta bouche pour en boire de longue gorgée.

Ton regard se pose sur la table basse où le dossier médical de ton père est posé. Oui. Tu l'as volé. Emprunté ! Tu avais besoin de faire toute la lumière sur sa mort. Tu n'as pas encore osé l'ouvrir. Tu poses ta bouteille d'eau et attrape la pochette pour la tirer vers toi. Tu l'ouvres doucement et tombe alors sur les photos de l'expertise médico-légale. Ton coeur se broie alors violemment en découvrant le cadavre carbonisé de ton père. Tu refermes avec violence la pochette. Ton estomac se vrille mais étant donné que tu n'as presque rien avalé depuis presque deux jours, tu ne risques rien. Tu prends ton visage dans tes mains en essayant de retenir tes larmes. Cette pourriture de vampire n'avait pas ménagé ses efforts pour dissimuler son crime, ton père était méconnaissable. Ton chaton Olaf vient se frotter à toi et tu lui gratouille la tête doucement en l'observant un instant. Allait-il lui aussi un jour se transformer en tigre assoiffé de sang ? Tu soupires. Tu avais l'impression que tout autours de toi ne semblait pas être ce qu'il était.

Tu te lèves doucement pour filer sous la douche. Tu y restes un long moment pour te détendre. Une fois finit, tu enfiles un vieux T-shirt et tu mets dans ton lit lentement. Il est presque 5h du mat' et tu arrives enfin à t'endormir. Un sommeil agité comme d'habitude. Tu finis par te réveiller après un cauchemar, il est tard... presque 13h. Tu bosses de soir alors tu as encore un peu le temps. Tu te lèves, tu grignotes des céréales et bois du jus de fruit. Tu files reprendre une douche et tu t'habilles pour le boulot. Tu passes un slim noir et un marcel blanc. Tu boucles tes cheveux avec élégance et te maquilles légèrement. Tu enfiles tes escarpins à talons ouvert. Classe et élégance comme toujours. Tu attrapes ton sac et tu sors enfin de chez toi après avoir tout fermé à double tour.

Voilà trois heures que tu bosses, le sourire aux lèvres, comme si rien ne te tourmentais. Tu es aimables avec chaque clients et leur apporte ce petit rayon de soleil que tu puises dans une force intérieure qui t'épuises. Tu penses à ta mère, qui ne s'était jamais laissé abattre jusqu'à son dernier souffle. Elle t'avais apprit à être forte, bienveillante et courageuse. Un client ivre depuis une heure déjà te demandes à être resservit et tu fais une grimace en voyant ton patron te faire signe de refuser. "Monsieur je pense que vous avez assez bu pour aujourd'hui, je peux vous appeler un taxi si vous le souhaitez." L'homme se lève en titubant pour te faire face d'un air menaçant. "Elle a un problème la donzelle ? Elle a besoin qu'on lui apprenne qui commande ici ?" Il t'attrape par le bras et commence à te le serrer assez fortement. "Lâchez moi !" menaces-tu. Le bar est bondé mais personne ne semble franchement décidé à bouger, pas même ton patron. "Viens faire un p'tit tour avec moi dehors..." "J'ai dis... Lâchez moi !" Il te tire violemment à lui et en un éclair, tu lui assènes un violent coup de genoux très mal placé et une droite qui lui décroche la mâchoire et l'envoie valser sur une table où il s'écroule, fracassant les verres et se coupant assez sévèrement à certains endroits.

Tout le bar est stupéfait face à tes coups qui ont porté ses fruits si rapidement. Le mec est sonné et blessé au sol, quand à toi, tu t'es juste fracassé la main. Tu grimaces en voyant tes phalanges virer au bleu. Une de tes collègues vient t'asseoir et t'apportes de la glace pour ta main alors que le patron appelle les pompiers et les flics pour l'homme ivre.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je voulais tourner la page, mais, c'est la page qui refuse de se tourner. Ft Priam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je voulais tourner la page, mais, c'est la page qui refuse de se tourner. Ft Priam
» Mais ça tourne comment cette savonnette ?
» blague pas marrante :(
» le bourricot de la cabal
» Parce que je voulais organiser un event mais ne savait pas où poster...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD QUARREL :: JUST LIVE WITH US :: prepare yourself for war :: Rps terminés/abandonnés-