AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en octobre 2017, l'automne est présent pour des températures entre 7°C et 18°C.
Le groupe Créatures étant en surnombre, merci de privilégier les autres groupes.
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures par ici

Partagez | 
 

 Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barghest
avatar

Alexandre Warner

messages : 39
avatar : Michael Rowe
credits : Google image
pseudo : Lapin
age : 50 ans
statut : Veuf
clan : Barghest
métier : Médecin/Psychologue
logement : Esplanade Avenue



MessageSujet: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Dim 15 Nov - 22:13



Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly WoodsIl n’y a pas de petits faux semblants, il n’y a qu’un océan de mensonges. ( Grey’s Anatomy )
6h50
Le jour se lève. Doucement mais surrement. Balaye d'un rayon de soleil orangé les mystères de la nuit. Une nouvelle journée commence. Aujourd'hui est un autre jour. Hier appartient au passé. Demain appartient au futur. 6h51.
Esplanade Avenue se réveille peu a peu et sort de sa torpeur. Quelques braves gens sortent déjà le bout de leurs nez pour allé travailler. Le monde se met en marche. Au ralentie semblable aux rouages d'une vieille montre qui n'avait pas fonctionné depuis longtemps. Puis tout s'accélére.
7h.
Un loft. Numéro 10.
Alexandre ouvre un oeil. Puis deux. Seulement le deuxième reste dans l'obscurité. Il y a bien longtemps que cet oeil ne répond plus. Souvenir amer laissé par son père. On peut croire que la douleur s'efface avec le temps mais cela est faux. Elle reste toujours aussi vive, on apprend juste a vivre avec.
L'homme se lève sans un bruit pour se préparer. Il travaille aujourd'hui a l'hopital a 8h30. Une longue journée l'attend.
Sous la douche, le barghest se remémore sa future journée de travail. Passer d'abord chambre 08 vérifier si l'état de madame Smith s'est stabilisé et changer les perfusions. Ensuite chambre 18 puis tout un tas d'autres numéros. L'hopital, là ou les hommes ne sont que des numèros.
Tout en se coiffant rapidement d'une main vif, Alexandre attrapa un papier qui tronait sur une table et le parcouru du regard.
Une demande de stage. Il n'avait pas oublié. Aujourd'hui le médecin accueillait une nouvelle stagiaire dans les locaux. Lilly Woods d'aprés le nom écrit sur le cv. Une étudiante infirmière. Alexandre allait devoir s'occuper de cette jeune demoiselle et découvrir ses capacités. Intéréssant.
Tout en rajustant son cache oeil il s'attarda quelques secondes sur la photo de la stagiaire. Il ne put réprimer un sourire particulièrement malsain mais qui s'estompa bien vite.
Pas de ça Alexandre. Songea t'il.
Cette Lilly aurait surrement fait une bonne victime pour ses traques mais travaillant dans son hopital avec lui c'était bien trop dangereux pour lui de s'attaquer a elle. D'autant plus qu'il venait d'arriver dans cette ville et n'avait pas encore toutes ces marques. La Nouvelle Orléans avait bien changé depuis qu'il l'avait quitté étant jeune. C'était donc trop tôt pour commencer les traques.
7h50. Alexandre fourra les papiers de la belle Lilly dans son sac de travail puis grimpa dans sa voiture en direction de l'hopital. Le trafique était plutôt fluide ce matin. Il arriverait en avance.
Aprés quelques minutes de trajet,il se gara dans le parking souterrain.
8h20. Le voila dans les locaux. Alexandre se dirigea vers les casiers tout en saluant ses collègues d'un geste de la tête ou de la main.
Le Barghest enfila sa blouse blanche et commença la tournée de patient. Sa stagiaire n'arrivait qu'a 9h.
Chambre 08. Sur la porte était écrit : Sonia Smith. Il frappa puis entra accompagné d'un "Boujour Sonia" peut convainquant. Il n'avait pas vraiment d'affinité avec cette femme odieuse mais cela faisait partit du métier. Il était patient.

- Comment allez vous aujourd'hui ? S'exclama t'il d'une voix grave et suave.

Son sourire sembla agacer la femme dans le lit qui poussa un grognement en guise de réponse.

- Je vois. Railla il, amusé.

Alexandre fit son travail. Une fois terminé il sortit de la chambre et attrapa au vol une infirmière qui passait par là. Son regard glaçant vint se poser sur l'interne qui ne put s'empêcher de détourner aussitôt les yeux. Question d'habitude.

- Maggie, vous augmenterez la dose de Ciprofloxacin pour madame Smith. Je repasserai ce soir. Merci.

Alexandre n'attendit pas la réponse et reprit sa tournée. Un coup d'oeil a sa montre lui indiqua qu'il était 9h. Lilly devait être là.
L'homme prit les escaliers pour descendre a l'accueil et reconnu bien vite sa stagiaire devant les panneaux d'affichages. Elle était de dos.
Sourire aux lèvres, le barghest s'approcha d'elle sans prendre le temps de se présenter a elle par devant. L'effet de surprise.
Elle était plutôt petite mais semblait encore plus belle que sur la photo.
Alexandre se racla la gorge.

- Lilly Woods ?

La voyant se retourner, il continua.

- Je suis Alexandre Warner, votre maitre de stage.

Ses yeux bleus effrayants se posèrent sur la jeune femme. Quelle bonne compagnie.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Dim 15 Nov - 22:54

Là où les hommes ne sont que des numéros Ft Alexandre Δ


Encore une fois, te voilà réveillé en plein cauchemar. Depuis l'incident dans le bayou, aucune de tes nuits ne demeure paisible longtemps. Cette créature qui avait faillis te noyais avait non seulement laissé un traumatisme en toi mais... tu avais comme la sensation qu'elle avait fait remonter des souvenirs enfouit à la surface. Tout était si flou et emmêlé et le pire dans tout cela, c'était certainement le fait que tu ne puisses pas faire la lumière sur tout ça. Tu avais fais une promesse à Skarell et tu ne voulais pas le trahir tout simplement.

Tu te lèves donc en pleine nuit, tu te mets devant la TV avec ton chaton, Olaf qui ronronne tant et plus. A 5 heures du matin, tu décides de te préparer pour aller courir. Le footing te vides bien la tête en général et au moins, tu restes en forme. Après une bonne heure de course, tu reviens chez toi pour prendre une bonne et longue douche. Tu restes en peignoir une partie de la matinée, prenant tranquillement ton café et tes oeufs au bacon avant de te préparer pour le début de ton nouveau stage.

Il est bientôt 8h30 et tu es en route vers l'hôpital, tu arrives en avance comme toujours et te met en tenue après que l'on ait indiqué les vestiaires. Tu te rends à l'accueil du service où tu es affecté en attendant ton maitre de stage. Tu feuilletes déjà des documents au sujet du service pour acquérir rapidement son fonctionnement. Tu attrapes tes longs cheveux d'une manière distraite et commence à les natter sur le coté en épis, tu n'aimais pas les garder détaché quand tu travaillais. Tu entoures une élastique sur tes pointes quand subitement, une voix grave se fait entendre derrière toi. Tu te retournes sans même sursauter et fait un grand sourire à celui que tu détermines rapidement comme étant ton maître de stage. Il semble connaître ton identité et t'attendre de pieds ferme. Son regard bleu perçant se pose sur toi, il a du charisme. Tu as la sensation que tu ne vas pas t'ennuyer dans son service. Tu es ravie. Tu ne prêtes aucune attention ni à son cache devant son oeil, ni à cet air qu'il se donne et qui pourrait être effrayant pour d'autre. Il se présente et tu affiches alors un grand sourire naturel et spontané.

-Enchanté, je suis bien Mademoiselle Woods. Lilly... Je suis désolé je n'avais pas vu que vous étiez là, je lisais un peu les grandes lignes de votre service pour m'imprégner au plus vite de votre fonctionnement.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barghest
avatar

Alexandre Warner

messages : 39
avatar : Michael Rowe
credits : Google image
pseudo : Lapin
age : 50 ans
statut : Veuf
clan : Barghest
métier : Médecin/Psychologue
logement : Esplanade Avenue



MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Lun 16 Nov - 9:53



Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly WoodsIl n’y a pas de petits faux semblants, il n’y a qu’un océan de mensonges. ( Grey’s Anatomy )
Elle avait du caractère. Cela se voyait. Une force d'esprit. Décidément, même au premier regard, cette fille lui avait plu. Puisqu'elle ne pouvait pas faire partie de ses victimes, cette Lilly serait d'une compagnie intéréssante.
Alexandre passa une main sur son menton rasé de prés. Il fut presque surprit de ne pas la voir fuir son regard comme l'avait fait Maggie auparavant. Comme le faisait tout le monde généralement. Un regard de fou. Difficile de soutenir le regard d'un démon. L'homme remarqua aussi que la jeune femme n'avait même pas sourcillé en voyant son cache oeil. Simple politesse de ne pas s'être attardée sur cet "accident" ou en avait elle tout simplement rien a faire ?
Surprenante.

- Enchanté, je suis bien Mademoiselle Woods. Lilly... Je suis désolé je n'avais pas vu que vous étiez là, je lisais un peu les grandes lignes de votre service pour m'imprégner au plus vite de votre fonctionnement.

Sa voix calme et féminine l'enveloppa pendant un court instant. Une douce mélodie. Une voix qui lui fit vaguement penser a Emma. Sa défunte femme.
Une ombre furtive traversa le visage du barghest puis disparut aussi vite qu'elle était arrivé.
J'aime sa voix autant que j'aimai la tienne Emma...
Lilly semblait heureuse d'avoir atterrit dans ses services. Avec lui. Mais comment pouvait elle se douter que derrière cette apparence normal bien qu'effrayante se cachait une véritable bombe a retardement. Un refoulement d'émotion. Une folie meurtrière bien cachée. Personne ne pouvait s'en douter. Alexandre jouait a la perfection son rôle d'individu de base. Un homme normal.
Il y a des secrets partout. Il n'y a de réponse nulle part.
Un sourire en coin fendit son visage.

- Bien !

C'est tout ce qu'il ajouta. Il se retint de sortir une petite plaisanterie du genre "Je pourrais déjà écrire "volontaire" dans le rapport de stage." Mais Alexandre ne voulait pas paraitre trop familier aux yeux de la belle.
Le barghest tourna soudainement les talons, sans un mot, sans un regard puis se dirigea vers les escaliers. Il sentit dans son dos sa stagiaire accélérer le pas pour se retrouver a sa hauteur. Il ne fit aucun effort pour frainer son allure. Ses patients n'attendait pas. C'était l'occasion de voir ce que Lilly avait dans le ventre.
Au dernier moment, Alexandre entendit le "ting" de l'ascensseur qui s'ouvrit. Il bifurqua vers celui ci.

- Nous allons prendre l'ascensseur. Dit il d'un ton neutre a l'intention de la jeune femme.

Une fois a l'intérieur,il appuya sur le bouton 3. Troisième étage. Il lui expliqua rapidement le patient qu'ils allaient voir.
L'ascensseur s'arréta au deuxième étage pour laisser descendre un homme qui était monté avec eux. Se retrouvant seul avec Lilly, Alexandre s'adossa contre la paroi et entreprit de l'observer. La stagiaire était assez prés de lui pour sentir son parfum boisé.
La jeune femme avait une peau parfaite. Douce, belle. De beaux yeux en amandes bleu grisé, mis en valeur par un maquillage plutôt bien réussis. Un nez fin et une bouche sur laquelle le médecin aurait volontier posé ses lèvres dessus.
Bordel, a quoi est ce que je joue...
Les traques lui manquait. Les femmes lui montait a la tête. C'était comme une drogue.
Pardonnes moi Emma.
Réalisant qu'il était en train de fixer avec un peu trop d'intensité Lilly, il détourna les yeux. Pour combler le vide, Alexandre prit la parole.

- Parlez moi de vous mademoiselle. Qu'est ce qui vous a pousser a faire des études dans cette branche ? Ce n'est pas toujours facile. C'est un métier de passion.

Attendant sa réponse, il tripota une bague sur son annulaire. Sa bague de mariage avec Emma. Il l'avait gardé...

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Lun 16 Nov - 23:20

Là où les hommes ne sont que des numéros Ft Alexandre Δ


C'est à peine si le médecin prit la peine de te répondre qu'il tourna les talons pour se diriger vers les escaliers. Ok généralement dans le jargon des médecins cela voulait dire "au pied". Tu embrayes donc le pas tranquillement, suivant l'allure soutenu de l'homme sans trouver cela étrange. Tu avais l'habitude et puis tu étais plutôt sportive et très dynamique. Tu aimais quand ça bougeait. Tu ne disais rien et freina brutalement alors qu'il bifurquait vers l'ascenseur. Tu avais bien faillis lui rentrer dedans de plein fouet mais grâce à tes entraînements avec Skarell, tu avais réellement beaucoup plus d'agilité et de souplesse.

Se sera donc l'ascenseur, tu le suis, montant dans l'engin, quand les portes se referment, tu poses une main sur la barrière en métal par réflexe. Les espaces confinés ne te correspondaient plus trop depuis ta noyade. Tu avais souvent cette sensation d'étouffement qui te prenais à la gorge. Un premier étage passe, un homme descend. Et l'engin repars. Tu restes silencieuse, les yeux rivés sur les étages qui passent. Tu ne remarques pas le regard intense que pose le Docteur Warner sur toi. Tu es sereine, pourtant, bon nombre de tes collègues étudiantes ont tenté de te faire flipper à son sujet. Comme quoi il était impressionnant, intimidant... Tu ne le voyais pas comme ça toi. Tu le voyais comme un homme charismatique avec de l'expérience à revendre et des tas de choses à t'apprendre. Cependant, tu tournes ton regard vers lui, plus pour qu'il ne remarque pas ton malaise au sujet de l'ascenseur qu'autre chose. Tu croises alors son regard qu'il dévies aussitôt. Tu arques un sourcil intrigué mais n'y prête pas plus cas alors qu'il te pose une question assez personnelle que l'on ne t'avais jamais réellement posé en stage. Même toi... tu l'étais tu déjà posé cette question ? Tu repenses à ta défunte mère, aux soins incessants. Tu t'étais sentie si impuissante face à sa souffrance. Puis la mort d'Aulia, celle de ton père, l'accident d'Enzo. Tu avais besoin de pouvoir prendre soin des gens. Ne plus te sentir impuissante face à toutes cette souffrance. Tu réfléchis alors un instant alors que bon nombres de souvenirs remontent à ton esprit.

"Et bien, je crois que j'ai toujours voulu devenir infirmière au fond de moi. J'aime les gens, l'humain. J'ai beaucoup de mal avec l'impuissance que l'on peut ressentir face à la maladie ou à la souffrance des gens... Alors après toutes ces années j'ai eut envie de me rendre utile. D'ajouter à ma compassion et ma douceur naturelle les savoirs de l'infirmière pour devenir une bonne professionnelle de santé et venir en aide à la population quand elle se retrouve vulnérable."

Tu ne savais pas trop si cela aller convenir à ton maitre de stage. Tu n'avais pas de grandes ambitions, non. Tu voulais juste te rendre utile, rendre la vie meilleure des patients avec des petits rien qui font tout.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barghest
avatar

Alexandre Warner

messages : 39
avatar : Michael Rowe
credits : Google image
pseudo : Lapin
age : 50 ans
statut : Veuf
clan : Barghest
métier : Médecin/Psychologue
logement : Esplanade Avenue



MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Mar 17 Nov - 11:22



Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly WoodsIl n’y a pas de petits faux semblants, il n’y a qu’un océan de mensonges. ( Grey’s Anatomy )
Lilly sembla surprise par la question du médecin. Alexandre en vint alors a se demander si la question n'avait pas été un peu trop personnelle. C'était comme une intrusion dans sa vie. Cela le regardait il vraiment ? En y réfléchissant, non. Mais le barghest voulait savoir. Les intrusions dans la vie des gens c'était une de ses spécialités malheureusement.
Tandis que sa stagiaire réfléchissait a ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire sans surrement trop en dire sur sa vie, Alexandre se remémora ses anciennes traques. Ce n'était même plus des intrusions. Il s'était emparé de leurs vies. En avait fait des marionnettes. Il s'était introduit dans leurs vies, leurs maisons, leurs travails, leurs coeurs...
Soudain la voix de sa stagiaire le ramena a la réalité.

- Et bien, je crois que j'ai toujours voulu devenir infirmière au fond de moi. J'aime les gens, l'humain. J'ai beaucoup de mal avec l'impuissance que l'on peut ressentir face à la maladie ou à la souffrance des gens... Alors après toutes ces années j'ai eut envie de me rendre utile. D'ajouter à ma compassion et ma douceur naturelle les savoirs de l'infirmière pour devenir une bonne professionnelle de santé et venir en aide à la population quand elle se retrouve vulnérable.

Alexandre analysa sa réponse puis lui offrit son sourire. Bonne réponse.
L'homme ouvrit la bouche pour lui répondre mais fut intérrompu par une voix féminine robotique annonçant que l’ascenseur était arrivé au 3e étage. Ils sortirent de l'appareil.
La chambre 18 se trouvait au bout du couloir. Sans un mot ils s'éloignèrent de l'appareil qui avait déjà reprit son ascension en sens inverse.
A mis chemin, Alexandre s'adressa a Lilly d'une voix calme et rassurante.

- J'ai apprécié votre réponse tout a l'heure Lilly.

Il l'appelait par son nom a présent. Il n'y avait plus de "mademoiselle". Le barghest s'était soudain sentit plus proche d'elle. Il semblait avoir les mêmes idées qu'elle. Lui, il était rentré dans un hopital pour soigner sa femme, la sauver... en vain.

- Je comprend vos envies. Il y a de ça quelques années je suis moi même rentré dans un hopital ou résidait ma femme dans le seul but de m'occuper de ses soins et de la sauver entre guillemet.

Il regretta bien vite ce soudain élan de compassion. Pourquoi lui avait il soudain raconté sa vie ? Alexandre en avait lui même aucune idée. Il espérait ne pas avoir trop réveillé la curiosité de sa stagiaire au sujet de sa femme.
L'homme s'arréta devant une porte. La chambre 18. Alex Kyle. Il se tourna vers Lilly.

- Dites moi, avant d'entrer dans cette chambre, qu'avez vous apprit a faire durant vos études ?

Ce monsieur Kyle avait une perfusion a changer ainsi que quelques piqûres a faire. Alexandre voulait être certain que sa stagiaire soit en mesure de le faire correctement.    

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Mar 17 Nov - 23:53

Là où les hommes ne sont que des numéros Ft Alexandre Δ


Tu ne sais pas trop si ce que tu racontes convient au Docteur Warner mais tu le dis avec toute la franchise de ton âme. Tu étais une jeune femme qui avait su rester simple malgré tout ce qui était arrivé au cours de ses deux dernières années et bien avant encore. L'ascenseur se stoppe et tu trouves enfin ta délivrance. Tu prends une bouffée d'air en sortant de cet espace restreint, heureuse d'avoir retrouvé toute ta liberté. Alors qu'ils étaient en chemin vers la chambre d'un patient, l'homme t'annonce d'une voix calme que sa réponse lui a plu. Tu souris alors simplement en hochant la tête sans rien répondre. Tu ne cherchais pas à marquer des points. Non. Cette vocation t'étais bien trop personnelle. Cependant, à ta grande surprise, il se confit à toi au sujet de sa propre vocation. Tu fronces imperceptiblement les sourcils en essayant de comprendre. Sa femme ? La sauver entre guillemet ? Tu en déduisais donc vu la mine de ton maître de stage que cette dernière n'avait pas survécu. Tu avais d'ailleurs remarqué cette bague qu'il portait à la main gauche et tripotait dans l'ascenseur. Tu baisses alors la tête en déclarant doucement.

-Je suis désolée pour votre femme. Personne ne devrait avoir à vivre cela.

Tu ne le disais pas par pitié, simplement, tu savais ce que cela faisait de perdre un être cher, la vie ne t'avais largement pas épargné de ce coté là. Ta mère, ta meilleure amie, ton père ! Tu avais bien cru récemment pouvoir perdre Enzo qui était comme un grand frère pour toi, un ami. La souffrance et l'absence tu connaissais ! De plus, depuis que ta relation avec Skarell évoluait, bizarrement par moment certes mais évoluait, tu n'arrivais pas à concevoir une vie sans lui. Le perdre reviendrait très clairement à t'injecter un petit cocktail dans les veines histoire de vivre dans un monde meilleur. Tu te racle la gorge en essayant de ne pas penser à tout cela en arrivant devant la porte du patient et tu relèves tes yeux bleus vers le Docteur Warner en souriant.

-Oh et bien, j'ai déjà fait beaucoup de stage, je suis dans ma dernière année. Je sais poser des perfusions, administrer des doses de médicaments, IV, IM, prise de sang bien sur, j'ai fais un stage en service de cancérologie je sais donc poser des portacath, je suis passée par le service des urgences, j'ai pratiqué tous les gestes de secours, j'ai déjà pris les constantes, j'ai aussi fait différent bloc opératoire, digestif, orthopédie, gynéco-obstétrique et j'y ai assisté des chirurgien pour les instruments... Et je gère tout ce qui est pansement également.

Tu avais eut un cursus très complet et tes stages avaient réellement été enrichissant, même celui dans le pole des détenus. Tu avais aimé chacun d'entre eux avec une petite préférence pour le bloc gynéco-obstétrique et les urgences.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barghest
avatar

Alexandre Warner

messages : 39
avatar : Michael Rowe
credits : Google image
pseudo : Lapin
age : 50 ans
statut : Veuf
clan : Barghest
métier : Médecin/Psychologue
logement : Esplanade Avenue



MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Mer 18 Nov - 19:39



Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly WoodsIl n’y a pas de petits faux semblants, il n’y a qu’un océan de mensonges. ( Grey’s Anatomy )
Lorsque le barghest avait parlé de sa femme, il vit le sourire de sa stagiaire s'estomper et celle ci baissa la tête. Alexandre l'avait alors dévisagé, priant pour qu'il n'ai pas a lui raconter l'histoire d'Emma. Heureusement elle n'en fit rien. Du moins n'en parla que trés peu.

-  Je suis désolée pour votre femme. Personne ne devrait avoir à vivre cela.

Alexandre se détacha de Lilly. Sa dernière phrase résonna comme un écho dans sa tête.
Personne ne devrait avoir a vivre cela...
Personne sauf lui.
Emma...  
Il ferma les yeux l'espace d'un court instant. C'était comme ci il recevait des centaines de coups de couteau dans le dos.
Si ils n'avaient pas été dans cet hopital, Alexandre, dans un élan de folie et de peine, aurait déjà plaqué Lilly contre un mur.
Mais tu ne sais pas ce que j'ai vécu ! Personne ne l'imagine. Alors comment peux tu dires que personne ne devrait avoir a vivre ça ?!
C'est ce qu'il lui aurait dit. C'est ce qu'il lui aurait hurlé a travers la figure, déversant toute sa souffrance sur elle.
Alors tout ça ce passa a l'intérieur de sa tête. Seulement là.
Il rouvrit les yeux, chassant ses idées noirs puis se forca a sourire, montrant a Lilly qu'il était fort et que tout ça était du passé. Si seulement...
Le changement d'attitude de celui ci sembla rassurer la jeune femme car son visage se ralluma aussitôt et ses yeux bleus vinrent réchauffer le coeur d'Alexandre.

- Oh et bien, j'ai déjà fait beaucoup de stage, je suis dans ma dernière année. Je sais poser des perfusions, administrer des doses de médicaments, IV, IM, prise de sang bien sur, j'ai fais un stage en service de cancérologie je sais donc poser des portacath, je suis passée par le service des urgences, j'ai pratiqué tous les gestes de secours, j'ai déjà pris les constantes, j'ai aussi fait différent bloc opératoire, digestif, orthopédie, gynéco-obstétrique et j'y ai assisté des chirurgien pour les instruments... Et je gère tout ce qui est pansement également.

Le barghest hochait machinalement la tête en écoutant le flux d'informations que lui apportait sa stagiaire.

- Eh bien ! S'exclama il, sourire aux lèvres.

Cette petite était réellement motivée. C'était un réel plaisir pour lui d'avoir une stagiaire tel que Lilly a ses cotés. Belle et éfficace.
Il posa sa main gauche sur la poignée de la porte, s'apprétant a ouvrir la chambre de son patient.

- Notre patient s'appel Alex Kyle. Ce brave homme a une perfusion a changer ainsi que deux injections a faire d'anticoagulant. Au vu de ce que vous m'avez dit je pense que vous n'aurez pas besoin de moi.

Il lança un regard a sa stagiaire qui ressemblait plus a un défis puis ouvrit la porte. Il salua le fameux Alex. Un homme qui devait avoir dans les 60 ans et qui ne paraissait pas en trés bon état. Il n'avait pas l'air de pouvoir bouger de son lit.
Laissant la place a Lilly, Alexandre se plaça de l'autre coté du lit et présenta sa stagiaire a son patient et lui indiqua que c'était elle qui allait s'occuper de ses soins aujourd'hui.
Le médecin la mettait de suite dans le bain. Il voulait voir de quoi elle était capable. Un léger sourire en coin, Alexandre posa son regard brulant de défis sur la jeune Lilly comme si il cherchait a la déstabiliser.
Alexandre ne faisait pas de cadeau. Le monde du travail non plus...  

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Mer 18 Nov - 20:43

Là où les hommes ne sont que des numéros Ft Alexandre Δ


Tu attendais alors que le Docteur Warner te fasses un petit résumé de la situation du patient que vous alliez voir, et c'est ce qu'il fit une fois que tu eus finis de lui exposer ton expérience professionnelle. Tu aurais pu sourire à son regard de défi si tu n'avais pas déjà tiqué sur le nom qu'il venait de t'annoncer. Kyle... ça te disais quelque chose. Mais quand il ouvrit la porte de la chambre, il était déjà trop tard pour faire machine arrière. C'était un ami de tes parents. Tu le connaissais et lui te connaissais depuis gamine. Il t'avais vu grandir. Tu entres alors, espérant qu'il ne te reconnaîtrait pas mais ton maître de stage te présentes alors et l'homme met de suite ton nom de famille en rapport avec tes traits familiers.

Mademoiselle Woods... Lilly... Mon dieu mais tu es devenu une femme ! Ô bon sang que le temps passe vite ! Tu souris alors, gardant ton sang froid professionnel à la perfection. Bonjours Mr Kyle. Je suppose que Betty et Max ont du grandir tout autant que moi aussi. Comment vas votre famille ? Tu commençais alors les soins, prenant la perfusion pour faire le changement tranquillement après t'être lavé et désinfecté les mains. Oh oui ! Ils vont merveilleusement bien ! Je suis grand-père tu sais ? Betty a eut une petite fille en mai dernier ! Angelica. Oh vraiment ? Vous devez être comblé alors ? Oui et toi alors ? Toujours pas maman ? Tu piques un phare lentement en sentant le regard de ton maître de stage sur toi. Non pas encore. Bon sang ! Les hommes sont fous de ne pas avoir encore voulu te faire un enfant ! Une si jolie jeune femme ! Talentueuse en plus de ça. Tes parents seraient fier de toi Lilly. Tu ressembles tellement à ta mère... Une femme si douce et bienveillante qu'elle. C'est terrible que tu n'es pas eut le temps de la connaître plus. Une si petite fille sans sa maman, quelle injustice. Vous savez Dc Warner, vous avez là une battante dans votre équipe ! Perdre ses parents dans d'aussi effroyable circonstance... Comment est mort ton père déjà ? Un accident c'est ça ? Tu finissais de poser la perfusion. Tu sentais ton coeur se serrer et aurait bien eut envie que ce Mr Kyle soit atteint d'Alzeimer ou bien ne soit devenu muet ! Oui... C'est ça, un accident de voiture. Attention je vais piquer... respirer. Tes mains douces et délicates ne tremblaient pas malgré l'émotion qui s'emparait de toi. Tu piques l'homme pour ses injections délicatement, avec une douceur infinie alors qu'il poursuit ses dires. Un homme si droit ! Quelle injustice. Je ne savais pas en tout cas que tu faisais des études pour devenir infirmière. ça ne doit pas être simple toute seule de tout gérer. Je suppose que tu as un travail aussi non ? Max m'avait dit que tu bossais au Long Jazz Club à une époque ? Tu ranges ton matériel doucement en continuant de sourire sans relever ton regard vers le Dc Warner. Oui j'y travaille toujours. Le patron s'adapte à mes cours et mes heures de boulot à l'hôpital.Oh bon sang ! Si un jour je sors de cet hôpital de malheur, je viendrais boire un verre et t'écouter chanter ! Je suis certain que tu as toujours une aussi jolie voix, celle de ta mère ! Tu souris alors, réinstallant confortablement le patient qui saisit ta main pour y faire un baise main délicat avant de regarder le Dc Warner. Ne soyez pas trop dur avec elle Docteur ! C'est une bonne petite ! Que Dieu te bénisse Lilly. Merci MR Kyle, je vous souhaite un prompt rétablissement.

Tu te recules, sortant de la chambre comme un robot. Tu te sentais très mal à l'aise. Un peu plus et ton maître de stage savait ta vie de long en large et en travers. ça n'était pas loin d'ailleurs. Tu avais l'impression qu'on t'avais entièrement mise à nue devant lui ! Tu avais honte, tu étais bouleversée mais tu relevais le menton vers lui dignement en retenant toute cette émotion en toi. Je suis vraiment désolée pour tout ça Docteur Warner. J'ai grandi ici et je risque de connaître beaucoup des patients qui sont ici. Tu prends ton stylo pour remplir le dossier médical de Mr Kyle et y noter ce que tu lui as administré. Ta main tremble ce coup ci et tu évites soigneusement le regard du Docteur.


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barghest
avatar

Alexandre Warner

messages : 39
avatar : Michael Rowe
credits : Google image
pseudo : Lapin
age : 50 ans
statut : Veuf
clan : Barghest
métier : Médecin/Psychologue
logement : Esplanade Avenue



MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Jeu 19 Nov - 19:22



Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly WoodsIl n’y a pas de petits faux semblants, il n’y a qu’un océan de mensonges. ( Grey’s Anatomy )
A partir du moment ou ils étaient entré dans la chambre, les choses prirent un autre tournant. Et tout s'accéléra soudain.
Alexandre plissa les yeux, ou du moins son unique oeil, et pencha la tête légérement sur le coté. Lilly Et Alex Kyle semblait se connaitre. Et pas qu'un peu. Intéréssant. Tout en restant de l'autre coté du lit, le barghest tendit l'oreille sans oublier d'observer les faits et gestes de sa stagiaire.

-  Mademoiselle Woods... Lilly... Mon dieu mais tu es devenu une femme ! Ô bon sang que le temps passe vite !

La bouche du médecin forma un "o" mais aucun son ne sortit. Il cacha bien vite sa surprise.

- Bonjours Mr Kyle. Je suppose que Betty et Max ont du grandir tout autant que moi aussi. Comment vas votre famille ?

Il jeta un coup d'oeil soucieux vers Lilly qui tout en discutant n'oubliait pas les régles de base comme se désinfecter les mains. Elle changea la perfusion comme si elle avait fait ça toute sa vie. Ce qui devait être le cas. Pas une seule hésitation et même si elle semblait en grande discussion, cela n'avait pas l'air de la distraire.
Le regard du médecin passa de Kyle a sa stagiaire puis, se sentant presque de trop, il s'éloigna et vint se poster devant la fenêtre de sorte a ce qu'il puisse leurs laisser un semblant d'intimité tout en écoutant quand même d'une oreille discréte leurs discussions. Ce monsieur Kyle n'avait pas vraiment la langue dans sa poche.
Alexandre dos a Lilly, l'observait dans le reflet de la vitre. Pas une seule erreur. Lorsqu'elle piqua son patient, elle trouva de suite la veine. Sa stagiaire se débrouillait a merveille.
Son esprit analysa les dernières paroles de Kyle. Il n'écouta pas vraiment la suite de la conversation.
Lui aurez vous tapé dans l'oeil ma chére Lilly ? Il ne pu s'empêcher de sourire. Tu as de la chance ma belle, Kyle vient sans le vouloir de me donner tout un tas d'informations intéréssantes sur toi. Tu aurai fais une parfaite victime mon ange.
Son sourire cessa lorsque son patient s'adressa directement a lui. Il tourna la tête du coté de son cache oeil vers celui ci de sorte a ce qu'on ait du mal a discerner ou son regard s'était porté.

-  Ne soyez pas trop dur avec elle Docteur ! C'est une bonne petite ! Que Dieu te bénisse Lilly.

Il émit un petit rire puis vint de nouveau se poster de l'autre coté du lit. Ses yeux se posèrent un instant sur la jeune femme qui s'était empourpré et paraissait généé. Compréhensible.

- Il n'y a pas de raison que je sois dur avec elle. Elle se débrouille plutôt bien jusque ici.

Remarque tout a fait sincère de la part d'Alexandre. Remarque que Lilly ne sembla pas entendre car une fois avoir prit congé de son patient, celle ci c'était préssée de sortir de la chambre.
Le barghest le salua a son tour puis sortit de la chambre qu'il referma aussitôt. Que d'émotion.
Il trouva Lilly a quelques pas de la porte. A cet instant précis "déboussolée" était le mot qui la décrivait le mieux.
Je sais tout de toi mais tu ne sais rien de moi mon ange.
Ne pouvant cacher son sourire en coin, il posa sa main sur l'épaule de sa stagiaire comme pour la réconforter.

- Je suis vraiment désolée pour tout ça Docteur Warner. J'ai grandi ici et je risque de connaître beaucoup des patients qui sont ici.

Il la détailla. Son expression de bouleversement avait aussitôt disparu au moment ou elle s'était adressé a lui. Tandis qu'elle griffonait quelques commentaires au sujet d'Alex Kyle d'une main tremblante, Alexandre prit la parole d'une voix dépourvu de ton.

- Vous n'avez pas a être désolée mademoiselle.

Ce "mademoiselle" qui tout a coup refaisait surface. Comme si il voulait reprendre des distances avec elle. Ce fut ces dernières paroles a ce sujet. Mieux valait ne pas en dire plus.
Alexandre récupéra le dossier médical du patient et le parcourue rapidement des yeux. Il lança un coup d'oeil sur sa montre.

- Bien. Je vous laisse reprendre vos esprits, cette rencontre semble vous avoir secoué. Vous avez quartier libre jusqu'a 13h ou la tournée reprendra ce qui vous laisse le temps pour vous imprégner de l'hopital.

Sur ces mots, il tourna les talons en direction de son prochain patient, plantant sa stagiaire là. Les paroles de Kyle tournait en boucle dans sa tête.
Une si jolie femme...Tu ressembles tellement a ta mère...Un accident...Vous avez là une battante...
Alexandre continua sa tournée et le temps défila.
12h. Il lui restait une heure pour reprendre des forces a la cafétéria. Endroit ou il était presque sur d'y retrouver sa stagiaire. Il ne tarda d'ailleurs pas a l'apercevoir au milieu des tables, assise seule. Il attrapa le premier plat qui lui tombait sous la main et rejoignit Lilly, lui offrant son plus beau sourire qui malgré tout était quelques peu effrayant.

- J'étais presque sur de vous retrouver ici. Lacha il d'une voix grave en prenant place sur la chaise vide en face d'elle.

Tout en la scrutant de ses yeux bleus vifs, il attendit de voir sa réaction.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Mar 24 Nov - 22:12

Là où les hommes ne sont que des numéros Ft Alexandre Δ


Tu reprenais doucement tes esprits car il était hors de questions pour toi de montrer tes failles au boulot. Ce Mr Kyle aurait du se taire, il te mettait dans une situation inconfortable et désagréable. Tu terminais de remplir le dossier quand le Dc Warner décida de ton donner "quartier libre" jusqu'à 13H. Quartier libre ? Mais ça sortait d'où ça ? Jamais durant toutes tes études ont t'avais sortit une telle chose. Il n'avait qu'à dire qu'il te mettait au placard pendant ce laps de temps, histoire d'être sur que tu n'ailles pas chialer devant un patient. Tu serres ta main sur ton stylo, tes mâchoires se crispent et ton regard bleu se teinte de petits éclairs. Tu avais envie de lui hurler dessus, de lui expliquer le pourquoi du comment tu n'avais pas besoin de sa pitié et de son ménagement mais il était ton supérieur, ce stage était important pour toi et tu n'allais pas te faire remarqué dés ton arrivée. Mr Kyle s'en était déjà chargé pour toi ! D'ailleurs tu n'eus même pas le temps de réfléchir à une réponse que le Dc tournait les talons pour s'éloigner et poursuivre sa matinée de travail. Te plantant là. Comme... comme une vulgaire petite chaussette perdue. Tu fermes les yeux un instant pour te calmer et décide d'aller prendre l'air cinq petites minutes avant d'aller "t'imprégner" de l'hôpital... Absurde.

Il était midi et tu t'étais donc rendu à la cafétéria après avoir passé ta matinée à ne rien faire donc ! Excepté lire des protocoles, des dossiers et tout un tas de paperasse. Tu avais avancé dans ton mémoire et te voilà devant ton café à touiller sans même le regarder. Tu fixais l'extérieur par les grandes baies vitrées, tu soupiras. Cette journée te laissais un goût amer. Tu avais tenté d'appeler Skarell mais il était sur messagerie comme les trois quart du temps. Ce loup était insaisissable. Quand le docteur Warner s'installa en face de toi, tu sursautas presque tellement tu étais plongé dans tes rêvasseries et tes souvenirs. Il était discret, tu ne l'avais pas vu venir une fois de plus. Tu l'écoutes alors que son regard semble là juste pour te déstabiliser. Tu arques un sourcil... oui bah pas étonnant de la trouver là à l'heure où tout le monde s'y trouve c'est certain. A l'exception du reste du groupe cependant tu n'avais rien pu avaler tellement tu étais contrariée et sur les nerfs mais en parfaite petit soldat tu ne montrais rien sur ton visage qui s'était même légèrement renfermé comparé au matin même. Système d'auto défense actionné.

-Me retrouver ? Vous me cherchiez peut être ?


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barghest
avatar

Alexandre Warner

messages : 39
avatar : Michael Rowe
credits : Google image
pseudo : Lapin
age : 50 ans
statut : Veuf
clan : Barghest
métier : Médecin/Psychologue
logement : Esplanade Avenue



MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Jeu 26 Nov - 20:09



Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly WoodsIl n’y a pas de petits faux semblants, il n’y a qu’un océan de mensonges. ( Grey’s Anatomy )
Alexandre balaya la salle du regard, comme si il cherchait a sonder ce qu'il s'y passait. En réalité il cherchait plutôt a masquer que le fait que son regard déstabilisant n'avait aucun effet sur sa stagiaire, ce qui le renfrognait légérement. C'était comme dire a une sorcière qu'elle n'avait aucun moyen de vous atteindre par ses pouvoirs.
Du coin de son oeil valide, il vit Lilly hausser un sourcil, prenant un air presque exaspérée. De toute évidence elle avait changé d'attitude par rapport a ce matin. Ou était donc passée la jeune fille souriante et enjouée que le médecin avait rencontré il y a quelques heures ?
Cet "incident" avec Alex Kyle l'avait réellement chamboulée.

- Me retrouver ? Vous me cherchiez peut être ?

Le barghest se remit face a elle et un sourire en coin traversa son visage. Un sourire légérement dédaigneux comme si par ce sourire il répondait directement a l'attitude fermée de la jeune femme.
Alexandre se racla la gorge pour s'éclaircir la voix puis prit la parole d'une voix calme.

- Le fait que ce monsieur Kyle ai exposé votre vie devant moi semble vous avoir vraiment dérangé mademoiselle Wood. Si cela peut vous rassurer, tout est déjà oublié.

Il n'avait pas hésité a en parler directement. Ca passe ou ça casse, comme disait l'expression.
Passant la langue sur ses lèvres, il reprit bien vite la parôle.

- Et pour répondre a votre question, je ne vous cherchais pas spécialement mais vous retrouver était l'occasion pour moi de savoir ce que vous aviez pensé de cette première matinée de stage.

Il sourit a pleine dents puis s'adossa contre le dossier de la chaise d'un air de défis. Il rajouta quand même que sa stagiaire avait fait néanmoins un bon travail sur le patient dont elle s'était occupé.
S'apercevant qu'il n'y avait aucune assiette sur la table, il dévisagea sa stagiaire d'un air intérrogatif.

- Il va falloir reprendre des forces pour cet aprés midi. Nous...vous avez du travail.

"Vous". En effet Alexandre avait jugé que sa stagiaire était tout a fait capable de s'occuper toute seule des patients.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
avatar

Lilly Woods

messages : 545
avatar : Amber Heard
credits : ***
pseudo : Manonette
age : 27 ans
statut : Célibataire au coeur prit.
clan : Proche des loups.
métier : Serveuse et dans sa dernière année d'étude d'infirmière

♛ Soit forte et Bienveillante.


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   Mer 2 Déc - 21:49

Là où les hommes ne sont que des numéros Ft Alexandre Δ


Le Dc Warner te fixais intensément. Tu avais déjà remarqué combien tout le monde ici avait tendance à fuir son regard. Tu n'en faisais rien. Tu restais naturelle bien que tendue après tout ce qui s'était passé ce matin. Non seulement tu t'étais sentis mise à nue devant un parfait inconnu, mais en plus de cela, ce Mr Kyle avait fait ressurgir bien des souvenirs douloureux en toi. Il tenta alors de la rassurer en lui expliquant qu'il avait déjà tout oublié. Tu le trouvais plutôt sympathique comme maitre de stage. Un autre se serait servit de ça pour te mettre à l'épreuve. Il enchaîna rapidement en te demandant comment tu avais trouvé ta première matinée de stage. Tu avais du mal à rester dans l'inaction ! Tu l'avais trouvé frustrante !

-Légèrement... trop... calme. Mais au moins j'ai eut le temps de bien m'imprégner de votre service et de son fonctionnement.

Tu n'avais rien ma,gé, pas trop d'appétit, mais en entendant ton maître de stage tu fronças les sourcils. Comment ça "vous" avez du travail ? Tu cherches alors dans son regard la confirmation et tu souris alors un peu plus en comprenant que tu avais gagné la confiance du Docteur et qu'il allait te laisser pratiquer sur les patients le reste de la journée ! Tu te lèves d'un bond de ta chaise pour aller chopper un sandwich et un donuts au chocolat et tu reviens t'asseoir pour manger en souriant.

-Quels sont les patients que je dois voir ?

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods   

Revenir en haut Aller en bas
 

Là ou les hommes ne sont que des numéros. Feat Lilly Woods

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [DCA2011]Chevaliers Gris : Agent Mulder, les p'tits hommes gris sont là.
» Les nouveaux hommes-bêtes sont confirmés!
» Hommes-Lézards
» C'est avec des hochets que l'on mène les hommes
» Ils sont où les moches?! :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD QUARREL :: THE GREAT NEW ORLEANS :: City Park :: Charity Hospital-