AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en octobre 2017, l'automne est présent pour des températures entre 7°C et 18°C.
Le groupe Créatures étant en surnombre, merci de privilégier les autres groupes.
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures par ici

Partagez | 
 

 Floki + 'cause we could be immortals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Floki + 'cause we could be immortals   Mer 25 Fév - 12:30

Floki Baslaug




ROLLER COSTER
Mon nom est Floki Balsaug. J'ai actuellement un millénaire et plus mais j'en parais dix-huit ans seulement. J'ai vu le jour en Scandinavie, dans un petit village le 18 Juin. Pour m'occuper je vais au lycée, en dernier année. Je ne m'y suis inscrit que cette année, pour ne pas éveiller les soupçons et pour pouvoir surveiller un certain p'tit loup. Ce n'est peut-être pas flagrant mais je suis célibataire et c'est très bien comme ça d'ailleurs je suis pansexuel on va dire, mais touche à tout. Mes finances sont excellentes, ce n'est pas d'argent dont j'ai vraiment besoin. En tant que vampire, je me considère Le cinquième chaînon principal, je suis un Originel après tout.

Vous connaissez sans aucun doute ce fameux dicton "L'habit ne fait pas le moine" ou encore " Ne juge pas un livre à sa couverture". Eh bien, c'est sans aucun doute ce qui me convient le mieux. Oh oui je sais, j'ai l'air tellement adorable avec mes yeux de chiots et ma bouche de travers. Qui pourrait dire que j'aime planter mes canines dans la nuque de certaines personnes pour leur sucer le sang ? Me faire des amis, c'est facile. Il me suffit de sourire, avec cet air innocent que je sais si bien feindre. Je suis naturellement extravagant en plus et ça rend plus crédible encore ma pseudo naïveté. Pourtant derrière cette adorable bouille se cache une créature assoiffée. Même si j'aime m'amuser, en particulier des gens et de leurs comportements. Même si j'aime profiter de cette longue vie que l'on m'a forcé à avoir, je ne suis pas un monstre. Alors oui, tuer ne me dérange pas et étant plutôt indépendant, je m'attache rarement. Pour autant, je ne tue pas à la moindre contrariété et je ne repousse pas quiconque vient me voir. Je peux être chiant, je peux être amusant, je peux être adorable, je peux être effrayant. Peu importe ce que je suis, je le suis. Enfin, même si je me défends, il serait honnête de proposer de se méfier de moi. Mais je m'ennuierais tellement tout seul que je préfère vous persuader qu'il peut y avoir du bon à me connaître.

Je m'appelle Thibaud mais je suis plus connu sous le nom de Sushi ou Mr.Sushi. J'ai bientôt 20 piges ans et toutes mes dents, ne t'inquiète pas pour ça. Sinon, j'ai découvert Bad Quarrel via le projet sur Bazz, et je trouve que c'est plein de sang. Tout ça pour te dire que j'ai choisi un poste-vacant sous les traits de Tyler Posey. Et voilà, enfin ce n'est pas tout, je voulais également dire que   bed

Code:
<span class="citpre">Tyler Posey</span> →  Floki Baslaug


Dernière édition par Floki Baslaug le Mer 25 Fév - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Floki + 'cause we could be immortals   Mer 25 Fév - 12:30

this is how we do


→ depuis combien de temps es-tu à la Nouvelle-Orléans ?
Depuis environ... sept ans si mes calculs sont exacts. Eh oui, malgré mon âge avancé ça ne fait que sept ans que je suis ici. Mais la raison est tout simple, mes frères et sœurs immortels ainsi que moi-même avons voyagé à travers le monde durant notre longue vie. Il y a des tas d'endroits et de villes aussi intéressants voire plus encore que la Nouvelle Orléans. Mais on a fini par s'arrêter ici, pour le moment.
→ que représente cette ville pour toi ?
Alors ça c'est une bonne question. Je ne sais pas vraiment. Ça fait un petit moment qu'on y est alors on peut dire que j'ai commencé à m'attacher à cette ville c'est vrai. Pourtant, il n'y a aucun endroit sur cette planète que je ne pourrais considérer comme mon chez moi et ce depuis mon enfance. Alors oui, je m'y sens bien, je m'amuse et j'aime l'ambiance de cette ville même si je me passerais du côté tout le monde se met sur la gueule. Pour le moment je m'y plais et je n'ai pas de raison de m'en aller.
→ que penses-tu de la guerre des clan ? es-tu pour ou contre cette guerre ?
Ah bah tiens, j'avais commencé à y répondre. Tu vois comme tout est lié. J'ai envie de dire que j'ai vécu et suis né dans la guerre. Pas au sens propre du terme bien sûr, mais si je suis devenu l'un de ces immortels, c'était à la base en tant qu'arme de vengeance. La plupart des gens nous craignent, nous admirent ou nous méprisent, mais je dois avouer que de toute ma longue vie, il n'y a pas eu un moment sans bataille, sans guerre. Donc même si c'est à grosse échelle ici, ce n'est qu'une guerre de plus à vivre. Mais très franchement, je trouve ça agaçant. Je comprends que chacun se batte pour ses idéaux et tout, mais ça en devient fatiguant. Même si je ne ressens pas vraiment la fatigue.
→ à quel clan prêtes-tu allégeance ?
Au mien, comme chacun. Par le mien, j'entends deux choses. Il y a évidemment le clan des vampires, celui auquel j'appartiens. En tant qu'Originel, il est normal que je veuille prendre parti auprès de ma "famille". C'est vrai qu'ils peuvent être chiants et trop sérieux parfois, mais avec le temps on finit par s'attacher malgré tout. Cependant, je me bats aussi pour mon clan, pour moi plus précisément. En dehors de ces histoires de clan, je fais attention à moi et je m'écoute moi. Je ne suis pas un fanatique de la protection des vampires non plus.
→ depuis combien de temps es-tu un vampire ?
Depuis un peu plus d'un millénaire, compte pas sur moi pour te donner la date précise. C'était un moment affreux, il y avait du sang, des cris, des pleurs et bim, je suis devenu un immortel. Je me serais bien passé du côté où je dois crever c'est sûr, mais ce n'est pas si mal que ça d'être un vampire. Je ne m'en suis jamais plains. C'est incroyable de pouvoir ressentir tout en mieux, d'être plus puissant et de ne pas compter les années. D'accord je comprends que les humains aient une mauvaise estime de nous parce qu'on boit le sang et qu'on tue parfois. Mais ça se voit qu'ils n'y ont jamais goûté, c'est tellement bon.
→ comment était ta vie d'avant ?
Ma vie était... Elle était simple et à la fois pas tant que ça. Je n'ai jamais vécu en tant que nomade. Je me déplaçais constamment avec mon père. C'était un marchand ambulant qui passait de ville en ville. Je le suivais toujours et je ne me posais pas de questions? La vie était simple. Mais je l'entendais souvent se plaindre du manque d'argent, de la tristesse qu'il avait d'avoir perdu sa femme. Et en ça la vie était compliquée, parce qu'il y avait bien plus de problèmes que je ne le pensais. Ma vie était plus simple c'est vrai, mais je préfère celle que j'ai maintenant.
→ aimes-tu ta condition ?
J'y ai partiellement répondu du coup, nan ? Oui j'aime ma condition. Il n'y a rien de mieux qu'être un vampire. Remarque, je ne sais pas ce que ça fait d'être un sorcier donc je ne peux pas dire. Et les loup-garou, je ne pense pas qu'ils apprécient se briser les os lors des pleines lunes. Nan, vraiment, être un vampire me plait. Le seul hic est à propos du contrôle, mais je n'ai plus vraiment de soucis avec ça au bout d'un millénaire. Croyez moi, ça vaut le coup d'être un suceur de sang.
→ te contrôles-tu devant les humains ?
Plus ou moins. Je ne suis pas assez idiot pour aller me dévoiler devant tout le monde et inviter les chasseurs à venir me pourchasser. Du moins, je ne me dévoile pas à moins de contraindre la personne. Mais j'aime jouer de ma nature prédatrice et séductrice. Si je ne me montre pas tel que je suis, j'aime utiliser ma nature à mon avantage. Que ce soit pour jouer sur un effet de surprise par rapport à mon physique ou bien pour séduire plus facilement et montrer ma confiance en moi. Disons que je joue juste à la limite entre l'humain et le vampire.
→ tu préfères le sang humain ou le sang animal ?
Le sang humain, évidemment. J'ai déjà essayé du sang animal, c'était un chevreuil je crois bien. J'avais entendu dire que certains vampires se nourrissaient avec ça et survivait alors j'étais curieux. Le goût est affreux par rapport à du sang humain et puis, pourquoi se contenter de survivre quand le sang humain nous donne la force en plus ? Je ne tue pas forcément mes victimes, il y a un tas de moyen de s'abreuver, mais le sang humain est le meilleur que l'on peut goûter. C'est un peu comme si vous compariez le Coca original avec une sous-marque dégueulasse.
→ es-tu du côté des originaux ou au contraire, contre les originaux ?
Je crois que la réponse est donnée avant même que je n'ai à y répondre. Quoique, un originel pourrait être contre les autres originaux. Enfin, ce serait faire preuve de stupidité à mon avis. Certes, je ne suis pas le plus proche des originaux, mais je ne suis pas non plus contre eux. Ils sont devenus ma famille en quelque sorte, ils sont mon clans. J'ai passé tellement de temps avec eux que je me verrais mal m'allier contre eux.


Dernière édition par Floki Baslaug le Mer 25 Fév - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Floki + 'cause we could be immortals   Mer 25 Fév - 12:38

i swear i lived



Les passants s'arrêtaient parfois face à nos produits, mais peu achetaient vraiment. Je voyais que mon père était embêté et réfléchissait à la manière d'attirer plus de clients près de notre stand. Il devait s'y connaître pourtant, en tant que marchand ambulant depuis un bon moment maintenant. Pour autant que je me souvienne, je l'ai toujours suivi partout où il allait. Il faut dire que je n'avais plus que lui aussi. Ma mère est morte quand j'étais un enfant. Elle était tombée malade et la maladie l'a emporté. Je m'en souviens à peine, mais je sais que c'est à partir de ce moment que mon père est devenu marchand. J'ai grandi à ses côtés, sur la route presque chaque jour. C'était dur parfois, mais mon père aimait ça alors j'aimais ça aussi. C'était un homme intelligent, il m'a appris à lire, du moins autant que lui savait lire et il m'a surtout appris à compter. C'était son domaine après tout, compter. Et aujourd'hui, nous étions à Tula. Une petite ville agréable où il faisait bon. Certains étaient curieux et s'approchaient puisqu'on venait pour la première fois, mais d'autres se méfiaient. En levant les yeux vers le ciel, j'aperçus une forme sombre s'approcher du soleil. Une éclipse ? Mon père m'avait raconté une histoire une fois où il était fait mention d'une éclipse. Mais je n'en avais encore jamais vu jusque là. « Floki, va chercher les fruits tout frais et les jouets que j'ai laissé à l'arrière. Il faut attirer les clients comme on peut. » Je hochais de la tête et me dirigeais vers la carriole où l'on entreposait le reste des marchandises. J'étais déçu de ne pas pouvoir assister à l'éclipse, mais je me suis dit qu'en faisant vite j'aurais le temps. Alors que j'étais toujours en train de chercher ce que mon père m'avait demandé, j'entendis un cri strident qui me fit frissonner. Quelque chose s'était passé. Je sortais rapidement de la carriole avant de voir le village dévasté. Il y avait des corps étendus sur le sol plein de sangs, des cris affreux qui retentissaient, des grognements inquiétants et des loups qui semblaient bien plus rapides que la normale. J'eus juste le temps de voir que l'un d'eux s'approchait de mon père avant qu'il ne se jette à sa gorge et la lui arrache. Pris d'un dégoût soudain et pour me retenir de crier, je mis ma main devant ma bouche avant de me cacher rapidement dans la carriole. Je fermais les yeux tandis que quelques larmes coulaient le long de mes joues et je gardais ma main contre ma bouche, me berçant doucement et priant pour qu'ils ne me trouvent pas. D'où étaient sortis ces loups ? Combien de temps allaient-ils rester ? Et mon père... Était-il vraiment mort ? J'étais de plus en plus effrayé alors que les hurlements continuaient de se faire entendre. Ce n'est qu'au bout de je ne sais combien de temps que le calme revint finalement. J'attendais un peu pour être sûr de ne plus entendre les grognements avant de sortir de ma carriole, remarquant qu'il faisait plus clair que tout à l'heure. Était-ce l'éclipse ? Le spectacle qui s'offrait à moi était affreux. Il y avait encore plus de corps que tout à l'heure et cette fois, c'était comme s'il n'y avait aucun survivant. Je m'approchais du corps de mon père inconscient et en sang et me penchais vers lui, pleurant silencieusement. Mais qu'est-ce qui s'était passé ? Un bruit dans mon dos me fit me relever et alors que je me retournais, je sentis une douleur vive et insupportable au niveau de mon torse. J'eus juste le temps de voir une femme face à moi avant de fermer les yeux et mourir à mon tour. Je n'avais pas eu le temps d'avoir peur ou de réfléchir, j'étais simplement mort.

La calèche approchait lentement. Je me mis face à elle pour lui barrer la route et fit de grands gestes avec mes mains, signe que j'avais besoin d'aide. Le véhicule s'arrêta devant moins tandis qu'une femme élégante sortit de la calèche. Elle s'approcha de moi et sembla s'inquiéter en voyant ma mine effrayée. « Que vous est-il arrivé jeune homme ? » J'avais toujours cette facilité à tromper les gens, à ne même pas leur laisser de soupçon. Comment pourrait-on douter d'un garçon comme moi ? « Je... Mon père est là-bas... Des bandits nous ont... S'il vous plait aidez moi ! » Elle prit pitié face à mon air paniqué et s'approcha pour me serrer dans ses bras. Elle me caressa le dos, pour me réconforter et tentait de me calmer avec des paroles apaisantes. « Ne t'en fais pas, tu n'as rien à craindre. » Je souriais, fier que mes ruses fonctionnent si bien à chaque fois avant de lui dévoiler mes canines et mes yeux injectés de sang. « Moi non, mais vous oui ! » Elle eut à peine le temps de hurler que je me jetais sur sa jugulaire pour y extraire la moindre parcelle de sang en elle. Une fois vidée, je lâchais son corps inerte tandis que je léchais une goutte de sang sur le coin de mes lèvres. Mon regard se leva ensuite vers le caléchier avec un sourire malsain tandis qu'il courrait pour s'enfuir. Le rattrapant rapidement, je me mis face à lui et tira sa tête sur le côté pour m'attaquer à sa veine aussi, le vidant à son tour. Une fois mon repas achevé, je repris ma forme initiale et rassembla les corps pour les cacher dans la forêt. Je savais que les autres allaient être en colère contre moi, parce que je leur avait dit que je leur ramènerais de quoi manger. Mais pour cette fois, j'avais bien le droit de me faire plaisir après tout. J'étais l'un de ceux qui s'étaient fait le mieux à la transformation. Je me souviens encore après ma mort. Je me suis réveillé d'un coup, perdu en me souvenant petit à petit qu'on m'avait tué. Mais même si mon chandail était imbibé de sang, je n'avais aucune blessure. Je n'ai pas eu le temps de me poser plus de question qu'une femme se dépêcha de me faire boire quelque chose avec un goût métallique mais délicieux. Après avoir bu, j'ai reconnu la femme qui m'avait tué. Elle nous a tout expliqué. Les loup-garou, la mort de son enfant, la vengeance qui nous a créé. Tout. Et même si aujourd'hui j'étais content qu'elle m'ait fait ça, ça ne m'a pas empêché de vouloir la tuer comme les autres lorsque l'on s'est débarrassé d'elle. Nous étions devenus des vampires, capables d'engendrer d'autres vampires. Il y avait quatre autres personnes avec moi lors de cette transformation. Nous étions cinq en tout et nous avons décidé de rester ensemble. Nous étions devenu une famille en quelque sorte, une famille liée par une malédiction et pas par le sang. Enfin, par une malédiction du sang. C'est assez ironique en fait. Enfin, chassant le passé pour un instant, je pris la place du caléchier après lui avoir pris son chapeau. « Merci pour le présent gente dame, je saurais y prendre soin. » J'agitais mon chapeau dans le vide, du côté où j'avais emmené les corps avant de le remettre sur ma tête et de tirer sur les cordes pour faire avancer les chevaux. Je revenais sans nourriture c'est vrai, mais j'avais un beau cadeau quand même.

La Nouvelle Orléans. On a visité tous les pays du monde et voilà notre destination actuelle. Pour moi qui aime m'amuser, je n'ai pas à me plaindre. Cette ville est parfaite pour s'amuser et se divertir et la place des vampires y est appréciable. Bon, le problème c'est que les sorcières ne sont pas contentes, comme d'habitude, et les loup-garou veulent nous tuer comme c'est le cas depuis toujours. Enfin, je ne vais pas me plaindre, ces deux races ont toujours été comme ça. Ça ne nous empêche pas de partir, au contraire même. En peu de temps depuis notre arrivée, nous sommes devenus la tête des vampires de la ville. Ouais, on a dû recaler une fille qui traînait là et prendre sa place, mais elle ne peut pas faire un meilleur job que nous. Je ne sais pas si elle nous en veut ou pas, je ne la connais pas vraiment, mais je connais sa sœur par contre. Nora. Plutôt pas mal, mais je ne suis pas sûr que ça le ferait entre nous. Pour un soir peut-être, mais sans plus. Pourtant, je m'intéresse à elle. Pourquoi ? Il y a certaines personnalités qui ressortent à mes yeux. Et puis, elle est la sœur de l'ancienne chef. C'est toujours bon à avoir, si jamais j'ai besoin d'informations par exemple. Je n'aime m'entourer que de gens que j'apprécie et qui ont une utilité certaine. C'est son cas. C'est aussi le cas d'une autre personne dans cette ville. Un gamin avec un sérieux problème à gérer sa colère. J'ai découvert qu'il avait le gêne du loup en lui, mais il n'a pas du tuer quelqu'un encore. Après tout, on ne tue pas tous les jours lorsque l'on est humains. J'aime sa personnalité et un loup-garou de mon côté, ça peut toujours être bénéfique, non ? Les autres ne seront peut-être pas d'accord avec ça, mais il suffit de le garder secret. Tout ce dont il a besoin pour le moment, c'est d'activer le gêne et comme je suis très généreux, je serais là pour l'aider à le faire. Un accident est si vite arrivé, surtout quand il est orchestré. Ouais, je sens que je vais me plaire à la Nouvelle Orléans. Je me demande simplement pourquoi les autres ont tant voulu venir ici. Je me demande pourquoi on y reste si longtemps. Peut-être que personne n'a la réponse après tout. Peu importe. Ici, j'ai trouvé de quoi m'amuser.


Dernière édition par Floki Baslaug le Mer 25 Fév - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
avatar

Skarell Reyers

messages : 1832
avatar : jamie dornan
credits : fae & hedgekey
pseudo : mags
age : trente trois ans d'existence sur cette terre
race : loup & barghest qui s'ignore encore
statut : célibataire à première vue, plus cimpliqué en réalité
clan : aucun, les loups peut-être ?
métier : pas vraiment de métier fixe, il va un peu partout.
logement : du côté du bayou
dance with the moon





MessageSujet: Re: Floki + 'cause we could be immortals   Mer 25 Fév - 14:13

T'es mignon toi poulpe Mais faut se méfier des apparences hihi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Floki + 'cause we could be immortals   Mer 25 Fév - 14:35

Meuh non, je suis doux comme un agneau voyons poulpe
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Floki + 'cause we could be immortals   

Revenir en haut Aller en bas
 

Floki + 'cause we could be immortals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Just Tonight # Floki
» The Immortal Mega Drive, qui en a vu le bout?
» Les Stormcast Immortals de Gorkrash !
» Floki & Kaleb ∞ I was in the darkness, so darkness I became...
» EZIO Ø we're your boss' bosses, we're the immortals.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD QUARREL :: THIS IS THE END :: Présentations invités-